« Des p'tits matchs faciles, ça n'existe pas dans cette ligue. Il faut être sérieux tout le temps, à chacune des parties », explique Patrick Gosselin en faisant référence à la visite du Titan de Princeville.

Gosselin et les Inouk veulent « finir en beauté »

« Rendu à cette période-ci de la saison, tout le monde est un peu fatigué. Mais il nous reste deux matchs avant la pause. Et on veut partir pour les Fêtes la tête en paix, on veut finir en beauté avec deux bonnes performances. »
Alors qu'il s'apprêtait à diriger la dernière séance d'entraînement de l'année de sa troupe, Patrick Gosselin regardait l'alignement des deux équipes que les Inouk vont affronter en fin de semaine. Et même s'il existe un monde entre le Titan de Princeville (vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin) et les Cobras de Terrebonne (dimanche après-midi sur la route), l'entraîneur avait l'intention de rappeler à ses joueurs que n'importe qui peut battre n'importe qui dans la Ligue de hockey junior AAA.
« Qui aurait prédit que les Flames de Gatineau viendraient nous malmener de cette façon chez nous il y a semaine ?, a demandé Gosselin. Des p'tits matchs faciles, ça n'existe pas dans cette ligue. Il faut être sérieux tout le temps, à chacune des parties. »
Il y a eu cette défaite de 7-3 face aux Flames, et il y a aussi eu cette victoire de 5-4 à Chambly qui n'a pas semblé convaincre Gosselin.
« Il y a la victoire et il y a la manière. En fin de semaine passée, on n'a pas été attentifs aux détails. Même à Chambly, ce n'était pas toujours très joli en zone défensive. Je veux qu'on joue le hockey qu'on est capables de jouer. »
Jimmy Lemay sera devant le filet des Inouk (21-7-2) face au Titan (8-17-3). Pour le reste, les Inouk devraient afficher un alignement complet.
« On a battu Princeville chez nous il y a deux semaines et ça avait brassé un peu. Leurs joueurs ont sûrement le coeur à la vengeance. »
Jeudi, Gosselin n'avait pas vraiment envie de parler des Cobras (24-4), un adversaire autrement plus costaud que le Titan.
« Un match à la fois. Terrebonne a une bonne équipe, on le sait, mais on va se concentrer sur Princeville d'abord. »
Une bonne ambiance
C'est jeudi que la période de transactions s'est ouverte dans la LHJAAAQ. Patrick Gosselin affirme qu'il ne sent pas de nervosité particulière dans son vestiaire.
« L'ambiance est bonne dans la chambre, a-t-il dit. Comme Patrice (Bosch) l'a dit dans La Voix de l'Est, personne ne veut partir, mais je ne sens pas d'inquiétude par rapport à ce qui pourrait arriver. Nous sommes quand même au niveau junior AAA et les gars savent que les transactions font partie de la game. »
Gosselin laisse le dossier des transactions entre les mains de son directeur général.
« C'est son travail. Mais on sait qu'on peut s'améliorer à certains endroits et je sais que Pat va tenter de le faire. On verra bien ce que ça va donner... »