Le Granbyen Philippe Gatien a eu son gros mot à dire dans les succès du Bellemare en saison régulière, lui qui a remporté 11 de ses 12 décisions, qui a conservé une moyenne de buts alloués de 2,40 et dont le pourcentage d’arrêt s’est élevé à ,919.

Gatien: «C’est notre année... encore»

Philippe Gatien se prépare à vivre une deuxième finale en autant de saisons dans l’uniforme du Bellemare de Louiseville, de la Ligue de hockey senior AAA du Québec. Et il est convaincu qu’il mettra la main sur un autre championnat des séries.

« On a toute une équipe, explique le gardien granbyen de 23 ans. On est solides partout et on est en mission. Je pense que c’est notre année... encore. »

Cette saison, on avait véritablement l’impression qu’il y avait le Bellemare... et le reste de la ligue. Louiseville a remporté 19 de ses 22 matchs et l’une de ses trois défaites est survenue en bris d’égalité.

Gatien a eu son gros mot à dire dans les succès du Bellemare, lui qui a remporté 11 de ses 12 décisions, qui a conservé une moyenne de buts alloués de 2,40 et dont le pourcentage d’arrêts s’est élevé à ,919. Après avoir appris aux côtés du vétéran Joël Quirion la saison dernière, à ses premiers pas au hockey senior, il s’est vu confier le rôle de gardien no 1 en cours de campagne. Il faut dire qu’il avait commencé à démontrer ce qu’il avait dans le ventre le printemps dernier en volant la vedette en grande finale face au BigFoot de Saint-Léonard-d’Aston en relève à Quirion, blessé.

« En début de saison, je jouais un match, Joël en jouait un et ainsi de suite, reprend l’étudiant en géographie à l’Université Laval. Puis, les entraîneurs ont décidé que j’étais leur homme et j’ai eu beaucoup joué en fin de saison et en début de séries jusqu’à ce que je me blesse en demi-finale face au BigFoot. C’est une blessure mineure et puisque j’aurai eu le temps de me reposer, je devrais être prêt pour le début de la finale. »

Il faut savoir que l’autre demi-finale n’est pas encore terminée, les Loups de La Tuque étant en avance par trois victoires à deux sur le Condor de Saint-Cyrille, tombeur des Maroons. La finale de la LHSAAAQ débutera le vendredi 30 mars, à Louiseville.

Heureux là où il est
Philippe Gatien ne se gêne pas pour le dire: il est heureux avec le Bellemare, une bonne équipe et une bonne organisation.

« Je suis bien à Louiseville, dit-il. On est dirigés par des hommes de hockey compétents, il y a toujours beaucoup de monde à nos matchs et le vestiaire est rempli de bons joueurs, mais aussi de bons gars. J’aime ce que je vis ici. »

Gatien avait participé au camp d’entraînement du Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce, de la Ligue nord-américaine, la saison dernière. Il hésite quand on lui demande s’il répondrait positivement à un nouvel appel de la LNAH.

« J’irais probablement, question de voir où est-ce que j’en suis rendu dans ma progression. C’est une grosse ligue, avec d’excellents joueurs, des gars qui arrivent de la Ligue américaine, de la East Coast, de l’Europe, de partout. En même temps, le niveau de jeu est solide dans la LHSAAAQ et j’ai même senti qu’il avait augmenté cette saison, notamment chez les gardiens. Ce n’est pas gênant de jouer ici. »

Surtout quand on défend les couleurs de la meilleure équipe de la ligue.