Les Inouk se sont imposé 5-4 face au Titan de Princeville, vendredi soir devant leurs partisans.

Gain à l'arrachée des Inouk

Buteur après 27 secondes de jeu en prolongation, Maxime Borduas a permis aux Inouk d'arracher un gain de 5-4 face au Titan de Princeville, vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin.
Le Titan, qui n'a remporté que huit matchs cette saison, a surpris les locaux en marquant le premier filet du match. Les Inouk ont riposté, mais les visiteurs ont profité d'un avantage numérique pour déjouer Jimmy Lemay à nouveau. 
Privés de plusieurs joueurs - dont Édouard Michaud qui jouait plutôt avec le Phoenix de Sherbrooke au niveau junior majeur -, les Granbyens ont repris l'ascendant lors du second vingt. Le but de Yamy Girard, marqué dans le haut du filet, a donné un regain de vie au match. 
Cependant, avec plus d'intensité sont venues plus de pénalités. Les Inouk ont visité le banc des punitions à onze reprises, contre trois pour Princeville. 
La deuxième période s'est conclue avec une échauffourée. Ce n'est finalement qu'un joueur du Titan qui a été envoyé au cachot pour deux minutes, au retour des vestiaires. 
Les Granbyens ont profité de l'occasion. Après à peine 38 secondes de jeu en troisième période, le gardien du Titan Jean-Félix Bussières, qui était un véritable mur durant les quarante premières minutes, a été battu par Vincent Ouellet-Beaudry d'un tir franc.
Princeville a répliqué moins d'une minute plus tard. Les Inouk ne se sont pas laissés démonter en comptant leur quatrième filet de la soirée, l'oeuvre du défenseur Alec Richer. 
Le dernier vingt s'est terminé avec une égalité, brisée en prolongation par Granby, qui a remporté sa neuvième victoire en dix matchs.
Soulignons le travail du dynamique Maxime Borduas, auteur du but gagnant. Parmi les nombreuses pénalités octroyées aux Inouk, Borduas a écopé d'un dix minutes pour inconduite. Gageons qu'il a voulu se reprendre à son retour sur la patinoire.
Heure de tombée oblige, il nous a été impossible d'obtenir les commentaires de l'entraineur-chef des Inouk, Patrick Gosselin. 
Les Inouks reprendront l'action dimanche, alors qu'ils rendront visite aux puissants Cobras de Terrebonne. Ils disputeront alors leur dernier match avant la pause des Fêtes.