Les Maroons, ici en action face au Wild de Windsor, évolueront au sein d'un circuit à neuf équipes, minimum.

Future ligue de hockey senior: 9, 10 ou 12 équipes?

Les équipes de la future ligue de hockey senior joueront 22 matchs la saison prochaine, comme c'était le cas dans la Ligue de la Mauricie. Et elles seront assurément neuf, mais peut-être aussi 10 ou même 12.
Réunis à Trois-Rivières mercredi soir, les gouverneurs des équipes de l'ancienne LHSAM, dont Daniel Roy des Maroons, ont travaillé afin de trouver un nom au circuit et ont réfléchi sur l'identité du futur président de la nouvelle ligue. Il a aussi été établi que le livre des règlements de la LHSAM sera jeté à la poubelle afin d'en créer un nouveau.
« Le nom du circuit, c'est la base de tout, a expliqué Daniel Roy après une courte nuit de sommeil. On avait un nom en tête, mais l'acronyme appartenait déjà à quelqu'un. On a d'autres idées, mais il y a des choses à vérifier. »
Assurément, on retrouvera « Québec » dans le nom de la ligue. Alors que la LHSAM comprenait des équipes ici et là dans la province, plusieurs n'aimaient pas que seule la Mauricie soit citée dans le nom comme s'il s'agissait d'un circuit régional.
Les équipes de Cap-de-la-Madeleine, Donnacona, Joliette, La Tuque, Louiseville, Saint-Cyrille, Saint-Léonard-d'Aston, Windsor et bien sûr Waterloo, les neuf de l'ancienne LHSAM, évolueront au sein de la nouvelle ligue, bien qu'une ou deux pourraient changer d'adresse. On sait par ailleurs que Grand-Mère était intéressée à joindre les rangs de la LHSAM alors que d'autres villes, comme Laval, qui est sur le point de perdre ses Prédateurs de la Ligue nord-américaine, ont manifesté de l'intérêt.
« Les choses vont vite présentement, a repris Daniel Roy. Partir un nouveau circuit, c'est de l'ouvrage. Il faut travailler vite, mais intelligemment. »
Chose certaine, oubliez pour de bon la LHSAM. Il n'y aura pas de retour en arrière.
« Ça, c'est clair, net et précis ! », a ajouté Roy, qui n'a toujours pas pris de décision à savoir si Michel Deschamps sera de retour derrière le banc des Maroons.
Beauchamp serein mais...
Alain Beauchamp, qui était le président de la LHSAM, a affirmé en début de semaine qu'il était serein face au choix des équipes de se retirer de la ligue. Tout de même, en entrevue jeudi avec l'auteur de ces lignes, il a indiqué qu'il aurait aimé être tenu au courant de ce qui se tramait.
« Je savais que les gouverneurs allaient se réunir sans moi et qu'ils voulaient discuter des divergences d'opinions qui les opposaient au bureau de direction du circuit, a-t-il. On devait me tenir au courant, mais rien n'a été fait. C'est pas compliqué, j'ai appris en même temps que tout le monde que les équipes de la LHSAM se retiraient. Depuis lundi, on me demande pourquoi je n'ai pas démissionné pour sauver la ligue. La réponse, c'est que je n'ai jamais eu la chance de démissionner ! »
Beauchamp affirme néanmoins qu'il sera un partisan du nouveau circuit.
« En soit, les gouverneurs de la LHSAM n'ont rien fait de mal. C'est leur ligue et ils en font ce qu'ils veulent. Là, on va simplement fermer l'OSBL et fermer officiellement la LHSAM. »
Beauchamp n'avait manifestement pas que des ennemis au sein de la ligue. À preuve, dit-il, un propriétaire vient de l'approcher afin qu'il prenne la direction de son équipe !
« Vous allez sûrement me voir dans les arénas la saison prochaine, mais j'ai besoin d'un break, j'ai besoin de m'éloigner un peu. Sincèrement, je leur souhaite bonne chance pour la suite des choses. »