Le président des Inouk, Richard Morasse (à gauche), ainsi que ses hommes de hockey Francis Marchand et Jonathan Delorme (complètement à droite) ont souhaité la bienvenue à François Graveline, nouveau directeur général de l’équipe.

François Graveline, nouveau DG des Inouk

Les Inouk ont nommé François Graveline au poste de directeur général. Il sera secondé par Samuel Bessette.

Graveline et Bessette ont maintenant la tâche de trouver un successeur à Patrice Bosch derrière le banc. À peine quelques heures après la conférence de presse tenue mercredi soir dans un resto de la rue Principale, ils rencontraient Patrick Bergeron, candidat numéro un.

Graveline et Bessette travaillaient déjà dans l’organisation. Au fil des ans, le premier a été entraîneur des gardiens, recruteur en chef et recruteur alors que le second a été adjoint à l’entraîneur en chef, recruteur, conseiller et quoi encore.

Les deux hommes ont été présentés par Jonathan Delorme et Francis Marchand, qui travaillent en compagnie de Danny Gélinas aux opérations hockey.

« Les Inouk sont une organisation de prestige et je suis très fier de devenir leur directeur général », a expliqué Graveline, 39 ans, qui habite Boucherville.

Les Inouk connaissent du succès sur la patinoire année après année. Ce qui fait que Graveline, qui a aussi oeuvré pendant plusieurs années à titre de dépisteur au service de la Centrale de recrutement de la LHJMQ, n’est pas arrivé en promettant un changement et puis un autre.

« L’équipe a du succès et on veut qu’elle poursuive dans la même veine, a repris Graveline. Mais j’arrive tout de même avec un œil nouveau. Finalement, je suis là pour assurer une continuité… avec un regard neuf. »

Il a beaucoup été question de passion mercredi lors de la conférence de presse. Celle de Graveline, mais aussi celle de Bessette.

« François est passionné, mais c’est aussi quelqu’un de pragmatique, a mentionné Francis Marchand. Quant à Samuel, il est intense, il a le logo des Inouk tatoué sur le cœur, il connaît la ligue par cœur et il complétera François à merveille selon nous. »

Dans leur recherche d’un bon DG, seuls Graveline et Bessette ont été rencontrés.

Entraîneur : trois candidats

François Graveline a trois noms sur sa liste de candidats à la succession de Patrice Bosch. Outre Bergeron, il y a deux hommes de hockey de l’extérieur de la région.

« Je veux quelqu’un qui connaît la Ligue junior AAA, qui est passionné et qui a une bonne attitude, a encore dit Graveline. Je vais rencontrer Patrick et je vais voir ensuite si j’ai besoin de rencontrer les deux autres. »

Bref, Bergeron a bel et bien une longueur d’avance. Le bonhomme était à la conférence de presse de mardi, comme il était à celle de l’annonce de la création de l’OSBL il y a quelques semaines.

La job, il la veut.