Francis Brunelle s’amène avec les Bisons.

Francis Brunelle débarque chez les Bisons

Francis Brunelle va endosser l’uniforme des Bisons, le week-end prochain, alors que les Granbyens vont se rendre au Cap-de-la-Madeleine et à Donnacona.

« Je n’ai pas joué depuis un mois à Jonquière (dans la Ligue nord-américaine) et j’ai eu de bonnes discussions avec Miguel (Fortin, le directeur général des Bisons), a expliqué le Bromontois. J’ai aussi parlé aux gens des Marquis, qui m’encouragent à aller à Granby puisqu’ils ne peuvent rien garantir à une recrue comme moi. Je suis content et j’ai hâte de porter à nouveau le chandail de l’équipe de ma région! »

Brunelle, 24 ans, a disputé deux petits matchs avec les Marquis, lui qui a marqué un but et qui a accumulé 11 minutes de pénalités.

« On est très contents, a commenté Miguel Fortin. Francis représente clairement un ajout important pour nous. Il va apporter de l’énergie et de l’intensité. C’est une excellente nouvelle. »

Avant de se joindre aux Marquis, Brunelle avait disputé trois saisons avec les Stingers de l’Université Concordia. Il a aussi passé deux ans au Cap-Breton, dans la LHJMQ, et deux autres avec les Inouk, où il a été capitaine.

Un autre ancien Inouk

L’arrivée de Francis Brunelle portera d’ailleurs à neuf le nombre de joueurs à avoir joué avec les Bisons cette saison après avoir évolué avec les Inouk au fil des ans.

Ajoutez à cela que l’entraîneur David Lapierre a dirigé les Inouk, que Miguel Fortin et Olivier Laliberté ont été ses adjoints avec l’équipe junior avant de remplir les mêmes fonctions avec les Bisons et que Gilles Lapierre et Stéphane Mondou, conseillers de Lapierre, ont aussi travaillé pour les Inouk. Et n’oublions pas que Christian Roy, le grand patron des Bisons, a aussi été actionnaire des Inouk.

« Il y a beaucoup d’engouement autour des Bisons à Granby et j’ai hâte de vivre ça à mon tour », a ajouté Brunelle, enthousiaste, en terminant.

Sa première sortie à Granby aura lieu le 30 novembre lorsque les Loups de La Tuque seront les visiteurs.