Jason Crack est de retour au bercail, lui qui n’aurait jamais dû quitter.

Fortin: «Un bon pas en avant»

Les Maroons ont fait des choix intéressants et ils ont réparé une erreur, mardi soir, à l’occasion du repêchage de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, qui avait lieu à Joliette.

En plus de sélectionner une douzaine de joueurs, les Maroons ont procédé à une transaction avec le Wild de Windsor afin de rapatrier à Waterloo l’attaquant Jason Crack, qu’ils avaient laissé filer l’automne dernier en raison d’un surplus de joueurs dits statués. Ils ont cédé en retour Philippe Bolduc, tout de même le meilleur marqueur de l’équipe en 2017-2018 avec 31 points en 21 matchs, ainsi que les droits sur Tommy Lapierre, qu’ils venaient tout juste de repêcher.

« Jason est un gars du coin et il voulait revenir chez nous, a expliqué le directeur général et entraîneur Miguel Fortin. Aussi, il nous dit qu’il est en parfaite santé. On a hâte de le revoir dans notre uniforme. »

Crack, on le sait, a été opéré à l’épaule il y a un an. Même s’il appartenait au Wild, il n’a pas joué à Windsor la saison dernière, lui qui s’est contenté de disputer quelques matchs avec l’équipe de Farnham, de la Ligue senior du Richelieu, après la période des Fêtes.

En 42 matchs et deux saisons avec les Maroons, Crack avait amassé pas moins de 69 points.

Avant de ramener un ex-Inouk dans l’organisation, les Maroons en avaient échangé un lorsqu’ils ont envoyé le défenseur Francis Robichaud à Windsor en retour du dur à cuire Jordan Turcotte, qui s’est battu pas moins de 28 fois la saison dernière, et d’un choix au repêchage.

Joseph, Delorme... et des gardiens
Les Maroons ont fait de Yann Joseph, 37 ans, leur premier choix. Sélectionné au sixième rang, Joseph a amassé plus de 600 points dans la Ligue nord-américaine et il a remporté la coupe Vertdure avec les Éperviers de Sorel-Tracy au cours du printemps.

« Yann est en affaires et l’horaire de la LNAH lui convient moins, a souligné Miguel Fortin. On lui a parlé et il est vraiment intéressé à se joindre à notre équipe. C’est un joueur respecté et un leader. »

Au neuvième rang, avec leur deuxième choix de première ronde, les Maroons ont mis la main sur le défenseur Jonathan Delorme. L’ancien capitaine des Inouk a aussi joué à Farnham la saison dernière.

« Jonathan ne rêve plus à la LNAH (il a joué à Sorel-Tracy et à Trois-Rivières) et il veut jouer ici, a encore dit Fortin. Nos partisans l’attendent également depuis un bout. Il est plus que temps qu’il porte les couleurs des Maroons. »

Les Maroons ont repêché un autre ancien des Inouk, soit le défenseur Sébastien Gauthier, qui a passé les trois dernières saisons au hockey universitaire.

À court de gardiens depuis la transaction qui a envoyé Paul Jr Bourbeau à Louiseville, les Maroons en ont enrôlé trois mardi soir, soit Corey Scalia et Vincent Gervais, deux anciens du junior AAA, et Émilien Boily, qui a joué brièvement dans le junior majeur.

« Ce sont des jeunes, des gars qui ont du talent et qui ont ce qu’il faut, à notre avis, pour connaître du succès dans notre ligue, a analysé Fortin, qui a surtout vanté Scalia et Gervais. Tout d’un coup, nous sommes en bonne position devant le filet. »

Fortin a enfin l’impression d’avoir une meilleure équipe depuis mardi.

« On a colmaté des brèches en allant chercher des joueurs de talent. On a fait un bon pas en avant selon moi. J’ai hâte au mois de septembre. »