Jason Crack manquera à l’appel à Plessisville.

Fortin ne veut pas d’une autre série de défaites

« On n’a pas envie d’une autre série de défaites. On a perdu un match qu’on aurait dû gagner et là, il faut revenir en force. »

Dans le cadre de leur seul match du week-end, les Maroons (5-4-2) ont rendez-vous avec le Métal Pless de Plessisville (4-5-1) sur la route vendredi soir. Et s’il veut gagner, Miguel Fortin sait toutefois que ce ne sera pas de la tarte.

« Le Métal Pless (l’ancien BigFoot de Saint-Léonard-d’Aston) vient tout juste de changer d’entraîneur et quand une équipe change d’entraîneur, on le sait, elle est très motivée », explique Fortin.

Mario Roy dirigeait le Métal Pless. La version officielle dit qu’il a quitté pour des raisons personnelles. Il est remplacé par le directeur général Samuel Fortier.

« Le Métal Pless a une meilleure équipe que sa fiche ne l’indique, reprend Fortin. Il va falloir jouer du bon hockey pour l’emporter. »

Après avoir cédé sa place au nouveau venu François Lacerte le week-end dernier, Vincent Gervais sera de retour devant le filet. Jason Crack souffre d’une blessure qualifiée de mineure alors que Charles Power et Maxime Roy, eux, ne sont pas disponibles. Christopher Saurette reviendra toutefois dans la formation tandis que Charles-Antoine Jolin, lui, sera intégré dans l’alignement.

Pas deux de suite !

Après avoir remporté quatre victoires de suite, les Maroons se sont inclinés en prolongation face au Condor de Nicolet, samedi dernier à Waterloo, bien qu’ils aient outrageusement dominé. Et Fortin ne veut pas en échapper une deuxième d’affilée.

« Il faut éviter les longues séries d’insuccès, dit-il. Dans une saison de seulement 22 matchs, les séries de deux ou trois défaites de suite font mal. Et avec un classement aussi serré, tu perds deux parties et tu dégringoles au classement. Il faut gagner à Plessisville. »

Le message est clair.