L’entraîneur-chef Miguel Fortin est satisfait du départ des Maroons, mais il sait fort bien que son équipe connaîtra aussi des moments difficiles en cours de saison.

Fortin: «Il y a déjà une belle chimie»

« Les choses vont bien et je suis satisfait. Mais ce match contre le Wild me fait peur… »

Miguel Fortin admet qu’avec le nombre élevé de nouveaux joueurs qu’il compte au sein de l’alignement, il est un brin étonné de voir ses Maroons (3-1) trôner au sommet du classement de la Ligue de hockey senior AAA du Québec. Vrai que la saison est encore très jeune, mais les victoires remportées en octobre ne sont pas moins importantes que celles remportées en janvier, dit-on.

« J’aime ce que je vois sur la patinoire et dans le vestiaire, explique l’entraîneur. Tant sur la glace que dans la chambre, les gars se mêlent bien, il y a déjà une belle chimie. Le fait d’avoir été chercher des gars qui connaissaient déjà d’autres gars dans l’équipe a accéléré le processus d’adaptation, c’est certain. »

Samedi soir, dans le cadre de leur seul match du week-end, les Maroons reçoivent le Wild de Windsor à l’aréna Jacques-Chagnon­. En ouverture de saison, les Waterlois avaient disposé des Windsorois 6-3 sur la route.

« Ça n’avait pas été un match aussi facile que le pointage l’indique, reprend Fortin. Pour l’emporter, nous avions dû combler des déficits de 2-0 et de 3-1. Le Wild connaît un départ difficile (0-2 avant le match de vendredi à domicile face à La Tuque), mais ça reste une bonne équipe de hockey. C’est le genre de match qui peut facilement nous échapper si nous ne sommes pas bien préparés. »

Bourbeau devant le filet

Paul Jr Bourbeau amorcera un cinquième match consécutif devant le filet des Maroons. Selon Fortin, Félix Guilbault aura son tour bientôt.

« Félix a une attitude exemplaire. Lui-même est impressionné par les performances de Paul. Félix sait qu’il est clairement le numéro 2 cette saison, mais il sait aussi qu’il va travailler de temps en temps. »

Parce qu’il aura suffisamment de défenseurs sous la main, Fortin­ va envoyer Maxim Roy jouer à l’attaque samedi. Maxime Guyon, qui se prépare à s’en aller avec les Nationals de Cornwall, de la Ligue fédérale, ne sera pas en uniforme. Et bien sûr, Guillaume Pelletier, blessé à un œil, passera un autre tour.

« On n’a pas beaucoup de nouvelles de Guillaume. Je sais qu’il a été opéré la semaine passée. On le laisse se soigner. On sera très heureux s’il revient, mais on est dans le brouillard présentement. »

Fortin a enfin eu de bons mots pour l’ex-Inouk Francis Robichaud, qui a bien fait les choses le week-end dernier à ses premiers pas avec les Maroons.

« Francis est un défenseur solide. Il est très content qu’on ait acquis ses droits. C’est ici qu’il voulait jouer. »

De l’entraide

Miguel Fortin a assez d’expérience pour savoir que les Maroons connaîtront aussi des moments difficiles en cours de saison. Et c’est là, dit-il, qu’il verra véritablement de quel bois ses joueurs se chauffent.

« Mais je vois déjà des choses que j’aime beaucoup. Quand Mickael Filion, qui est jeune et qui vient juste d’arriver, jette les gants pour venir en aide à un coéquipier, ça me donne bonne bouche. Il y a des choses comme ça qui ne mentent pas. L’entraide fait partie des valeurs qu’on retrouve dans notre vestiaire, et ça, c’est un gros point en notre faveur. »