L’entraîneur-chef des Incroyables juvéniles, Maxime Harkans

Football scolaire: les Incroyables officiellement éliminés

À leur dernier match à domicile vendredi soir, les Incroyables du football juvénile ont offert une performance respectable contre les puissants Grenadiers de l’école Louis-Philippe-Paré. Les représentants de l’école Joseph-Hermas-Leclerc se sont néanmoins inclinés 31-13 et se retrouvent officiellement exclus des éliminatoires en division 3 de la ligue de la Montérégie.

« On a beaucoup de blessés, une équipe amochée. Compte tenu des circonstances, je crois que le résultat n’est pas trop mal. [...] J’aurais aimé un pointage plus serré, mais on a quand même vu de belles choses », affirme l’entraîneur-chef Maxime Harkans.

Les Incroyables ne peuvent plus rejoindre les Patriotes de l’école Saint-Joseph au quatrième rang, le dernier donnant accès aux demi-finales.

Une issue décevante pour une formation qui rêvait aux grands honneurs. L’attaque granbyenne a toutefois tardé à se mettre en marche et l’équipe a même effectué un changement plutôt controversé au poste de coordonnateur offensif.

« Le match contre Saint-Joseph [défaite de 24-17] était à notre portée, on menait à la demie. Si on avait gagné, on serait dans une autre position aujourd’hui », estime Harkans.

« On avait aussi un calendrier défavorable, mais il n’y a pas d’excuses. On a travaillé fort, mais on n’a pas livré comme on était capables à chaque match. »

Les Incroyables concluront leur saison à Longueuil vendredi prochain, contre l’école Jacques-Rousseau.

Autres résultats

Par ailleurs, plusieurs équipes de la région ont récemment complété leur calendrier régulier.

Les Incroyables cadets ont été blanchis 46-0 par le Polypus de l’école Fernand-Lefebvre samedi matin. Ils terminent donc cinquièmes et rateront les demi-finales en division 3 de la ligue de la Montérégie.

En division 4, les Gouverneurs de l’école de Massey-Vanier ont malmené les Gaulois de l’école Jean-Jacques-Bertrand 32-0 vendredi soir. Les deux clubs locaux participeront aux éliminatoires le week-end prochain, tout comme les Griffons de l’école Paul-Germain-Ostiguy, classés premiers et invaincus en six matchs.

Notons finalement que les Incroyables benjamins (5-0) et les Gouverneurs juvéniles (0-5), qui poursuivent des trajectoires diamétralement opposées, doivent toujours disputer une partie en saison.