Les Incroyables juvéniles se sont inclinés 27-20 face aux puissants Polypus de l’école Fernand-Lefebvre vendredi soir en demi-finale de la Ligue de la Montérégie (division 2).

Football scolaire: les Incroyables officiellement éliminés

Les Incroyables juvéniles de l’école J.-H.-Leclerc n’ont pu répéter leurs exploits de l’an dernier, alors qu’ils avaient surpris trois équipes présentant une meilleure fiche qu’eux en route vers le championnat de la Ligue de la Montérégie (division 2) de football scolaire. Vendredi soir, à Sorel-Tracy, la formation granbyenne s’est inclinée 27-20 face aux puissants Polypus de l’école Fernand-Lefebvre en demi-finale.

« Oui, on est déçus. Mais on est aussi très contents de la performance offerte par notre groupe de joueurs. [...] Nous sommes l’équipe qui a perdu par le plus petit écart contre Sorel », souligne l’entraîneur-chef, Maxime Harkans.

Les Incroyables ont pris les devants en début de rencontre, mais les Polypus, plus imposants physiquement, ont progressivement renversé la vapeur. « Mais la plus grande différence dans ce match, ce sont deux décisions douteuses des arbitres qui, au final, changent le pointage de 14 points », plaide Harkans.

Les Incroyables (3-4) ont néanmoins perdu par un seul touché contre un club invaincu (7-0) en saison régulière. Le demi-inséré Jean-Christophe Roy et le quart-arrière Charles-Antoine Lemieux se sont démarqués dans la défaite. L’ensemble de l’unité défensive a également fait du bon travail.

Controverse

Vendredi soir, l’ambiance était alourdie par une controverse ayant pris naissance en marge du premier match entre les deux clubs, le 12 octobre dernier. Via le réseau social Facebook, un joueur des Polypus aurait en effet proféré des menaces de mort envers un porte-couleur des Incroyables.

Ces faits ont ensuite été portés à l’attention des entraîneurs des Polypus et des responsables du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ). Si l’auteur des menaces s’est excusé publiquement avant la demi-finale, Maxime Harkans juge que ces conséquences sont nettement insuffisantes.

« Toutes ces politiques entourant l’intimidation, on se rend compte de ce qu’elles valent réellement au moment de les appliquer », déplore l’entraîneur-chef granbyen.

« Pour la sécurité de tous, j’aurais préféré que le joueur de Sorel soit retiré du match. Comme pour le reste de leurs dossiers, les gens du RSEQ n’ont pas mis leurs culottes. »

Malgré ces tristes événements, Harkans parle néanmoins d’une saison réussie pour les Incroyables juvéniles. « On a des joueurs qui ont beaucoup appris et qui ont démontré du leadership en cours de route », ajoute-t-il. La majorité des entraîneurs devraient d’ailleurs être de retour pour la campagne 2019, qui s’annonce plutôt prometteuse.

Victoire des élites et des gouverneurs

En division 3 de la Ligue de la Montérégie, les Gouveneurs juvéniles de l’école Massey-Vanier se sont imposés 11-1 à domicile contre les Astérix de l’école Jean-Jacques-Bertrand vendredi soir. Bien qu’ils doivent encore disputer deux matchs réguliers, les représentants de Cowansville et de Farnham sont déjà exclus des éliminatoires.

Par ailleurs, une victoire de 52-18 aux dépens des Béliers de la Polyvalente Montignac, à Lac-Mégantic, a permis aux Élites du Collège Mont-Sacré-Coeur de conclure la saison régulière au second rang de la Ligue des Cantons-de-l’Est de football à huit joueurs.

Le receveur Ilyas Benaddi a marqué trois touchés, tandis que la défensive granbyenne a retourné deux interceptions jusque dans la zone des buts. « Ce résultat nous permet d’atteindre nos objectifs, soit d’avoir une fiche gagnante (7-1) et de disputer au moins le premier match des séries à la maison. »

En demi-finale, les Élites affronteront les Patriotes de la Polyvalente Bélanger, vendredi prochain (20 h), au parc Jean-Yves Phaneuf.