Les épreuves de la série Eskape Québec auront été présentées pendant quatre ans sur le lac Roxton.

Finies, les courses sur glace sur le lac Roxton

Il n’y aura pas de courses sur glace sur le lac Roxton cet hiver.

Jimmy Bérard, qui était le promoteur, a expliqué que « différents facteurs » ont amené ses partenaires et lui à abandonner l’événement. Mais en bout de ligne, il semble que la journée était simplement trop onéreuse à organiser pour ce qu’elle rapportait, toujours financièrement parlant.

« Ça a été une décision déchirante, explique Bérard. On a regardé ça comme il faut, on a pesé le pour et le contre et on en est venu à la conclusion que c’était beaucoup de travail et de sous pour pas grand-chose, finalement. Je ne dis pas que c’est fini à jamais, mais ça va prendre des changements importants. »

Selon Bérard, il est très difficile de contrôler tous les accès au lac Roxton, qui est propriété de la municipalité de Roxton Pond, et ce sont des milliers de dollars que les organisateurs perdaient à chaque année.

« L’an dernier, on a engagé des gardes de sécurité supplémentaires et on a pincé 200 personnes qui avaient réussi à entrer sur le site sans payer. Mais au total, combien ont réussi à assister au spectacle sans sortir un sou de leurs poches ? Chose certaine, c’est beaucoup d’argent qui nous glissait entre les mains. Quand tu travailles fort pendant des semaines, que tu négliges ta famille pendant ce temps-là et que lorsque tu fais le bilan, il te reste seulement 1000 $, ça fait réfléchir. »

Les organisateurs ont tâté le terrain du côté de l’hôtel de ville, question de voir si la municipalité ne pourrait pas donner un coup de pouce supplémentaire. Bérard dira que les autorités municipales « ne semblaient pas intéressées à en faire plus ».

« Ça a été une décision déchirante », explique le promoteur Jimmy Bérard.

« C’est correct, on comprend ça. Mais nous, on sait qu’il aurait fallu mettre davantage d’argent dans la sécurité. À un moment donné, notre budget n’est pas illimité… »

Assistance dans la moyenne

Les épreuves de la série Eskape auront été présentées sur le lac Roxton pendant quatre ans. Les assistances ont varié d’une année à l’autre, dépendant souvent de la météo. Mais la foule de près de 2000 personnes attirée la première fois, en 2015, n’a jamais été égalée par la suite.

« On était dans la moyenne par rapport à Beauharnois, Berthierville et Lavaltrie, mais les épreuves de Berthierville et de Lavaltrie sont présentées sur un lac privé, ce qui facilite les choses et contribue à diminuer les coûts. »

Bérard a également abandonné la direction de la série Eskape Québec, dont les activités saisonnières débutent à la fin janvier à Lavaltrie et qui s’arrêtera à nouveau au Grand Prix de Valcourt en février.

« J’ai une entreprise en pleine expansion et j’ai une jeune famille. On va se concentrer sur d’autres choses un peu. »

Ceci dit, Bérard, qui a toujours été de commerce agréable avec les médias, répète qu’il n’en a pas fini à jamais avec les courses sur glace dans la région.

« Si ça ne peut pas fonctionner à notre goût sur le lac Roxton, peut-être que ça peut fonctionner ailleurs. Si des gens ont une bonne idée, je suis très parlable. Je vous le dis, ça a été une décision très déchirante… »