Le quart Zachary Michaud a disputé son dernier match dans l’uniforme des Incroyables. « Je quitte avec la satisfaction du devoir accompli », dit-il.

Fin de la merveilleuse épopée des Incroyables

La merveilleuse épopée des Incroyables du football juvénile de J.-H.-Leclerc a pris fin sur un terrain de Rigaud samedi après-midi.

Les Incroyables se sont inclinés 47-6 devant les Voltigeurs du collège Bourget, qui ont ainsi mérité leur laissez-passer pour le Bol d’Or. Clairement, les Granbyens se sont butés à plus forts qu’eux.

« Ça prenait une bonne équipe pour nous arrêter et c’est ce que nous avons rencontré, a expliqué le quart Zachary Michaud. Les Voltigeurs étaient rapides, ils frappaient dur, ils jouaient du football intel­ligent. À mon avis, nous avons perdu contre la meilleure équipe que nous avons affrontée cette saison. »

Michaud a lui-même trouvé l’après-midi difficile. « Notre jeu aérien n’a pas fonctionné. La défensive des Voltigeurs­ était vraiment très solide. »

Fierté

Vingt-quatre heures après la défaite, Zachary Michaud avouait qu’il ne pouvait qu’être fier de ce que les Incroyables ont accompli cette saison.

« On partait de loin. N’oubliez pas que nous n’avons remporté qu’un seul match en 2015 et en 2016. Puis, personne ne pensait que nous irions aussi loin en séries après avoir ramené une fiche de trois victoires et quatre défaites en saison régulière. On peut être fiers, très fiers à part ça ! »

En séries, les Incroyables ont renversé deux équipes qui avaient des fiches de 5-2 et une autre (Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy­) qui avait un dossier de 7-0. Finalement, les joueurs de Iannick Beauchamp n’avaient peut-être plus de miracles dans leur sac.

« On est allés au bout de ce qu’on pouvait faire », a encore dit Michaud.

Le quart des Incroyables a disputé samedi son dernier match au niveau juvénile. Il veut maintenant poursuivre­ au niveau collégial.

« J’ai l’impression que les Incroyables sont repartis du bon bord, comme on dit. Je quitte avec la satisfaction du devoir accompli. »

Défaite des Astérix 

En ronde quart de finale de la Ligue de la Montérégie, division juvénile D3, les Astérix de Jean-Jacques-Bertrand ont quant à eux subi une défaite de 21-19 aux dépens des Broncos de l’école Baie-Saint-François de Valleyfield, vendredi soir, à Farnham. C’est un placement réussi en fin de match qui a fait la différence­ à la faveur des visiteurs.

« Les deux équipes voulaient la victoire, mais les Broncos ont réussi un jeu de plus que nous quand ça comptait », a résumé l’entraîneur­ Ross Lemke.