Soixante voitures, comme celle de Paul Saint-Sauveur, pourront s’élancer sur la piste de l’Autodrome samedi.
Soixante voitures, comme celle de Paul Saint-Sauveur, pourront s’élancer sur la piste de l’Autodrome samedi.

Feu vert pour les pratiques à l’Autodrome

«C’est un gros pas dans la bonne direction.»

Dominic Lussier avait le sourire dans la voix lorsque nous l’avons joint lundi. Et on comprendra facilement pourquoi. Voyez-vous, il venait d’obtenir le feu vert du gouvernement du Québec pour tenir des séances de pratique à l’Autodrome Granby.

«Lorsque j’ai lu avec attention le décret au sujet du déconfinement de certaines activités sportives extérieures, j’ai trouvé que ça pouvait s’appliquer à nous, a-t-il raconté. On a posé des questions, on a fait des demandes et on a reçu de bonnes nouvelles.»

Pas plus tard que samedi, donc, un maximum de 60 voitures pourront, entre 17h et 22h, rouler sur la piste de l’Autodrome. Aucun spectateur ne sera admis et les équipes ne pourront compter que sur un maximum de cinq personnes, le pilote inclus.

«On peut accueillir au moins le double de voitures dans les puits en temps normal, mais parce qu’on veut bien faire les choses et s’assurer que la sécurité soit au premier plan, on a décidé de limiter le nombre à 60, a repris le copropriétaire et promoteur de l’Autodrome. De toute façon, je ne crois pas qu’il y en aurait eu beaucoup plus, plusieurs équipes n’étant pas prêtes du tout.»

Distanciation sociale oblige, les membres des différentes équipes ne pourront même pas se déplacer entre les remorques. Aussi, tout le monde devra porter le masque.

«Il y aura des stations pour se laver les mains sur place, mais on recommande aussi aux équipes d’avoir ce qu’il faut en savon et en désinfectant.»

Lussier ne s’attendait pas du tout à ce que, avant la fin du mois de mai, il puisse tenir des pratiques. Et déjà qu’ils sont nombreux à avoir l’Autodrome à l’œil en temps normal, il veut véritablement montrer patte blanche… et plus encore.

«On veut bien faire les choses et on compte sur les membres des équipes pour bien faire les choses aussi.»

Lussier, qui a aussi la permission de tenir des pratiques au RPM Speedway, qu’il possède également, n’a pas voulu s’avancer sur la suite des choses.

«On est contents et je le répète, c’est un gros pas dans la bonne direction. Mais en même temps, il ne faut pas s’emballer trop vite. On parle ici d’une séance de pratiques. Il ne faut pas à ce que les gens s’attendent à avoir des courses la semaine prochaine non plus.»

N’empêche que ça pourrait s’avérer un très bon test.