Félix Lauzon a amassé trois passes en cinq rencontres du calendrier régulier et trois autres passes en six parties des séries avec les Stingers de Concordia.
Félix Lauzon a amassé trois passes en cinq rencontres du calendrier régulier et trois autres passes en six parties des séries avec les Stingers de Concordia.

Félix Lauzon aussi dans l’incertitude

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Félix Lauzon l’avoue : il ne sait trop ce qui l’attend à l’automne.

«En théorie, puisque les activités de la ligue universitaire de l’Ontario (au sein de laquelle évoluent les équipes de hockey de Concordia, McGill et de l’UQTR) sont suspendues jusqu’aux Fêtes, je ne jouerai pas au hockey, commence par dire l’athlète de Roxton Pond. Mais il est question que les trois équipes du Québec jouent les unes contre les autres en attendant janvier. On verra…»

Lauzon s’est joint aux Stingers en janvier dernier après avoir disputé 21 matchs (deux buts, six passes) avec les Grizzlies du Utah, de la Ligue de la Côte Est. À Concordia, il a amassé trois passes en cinq rencontres du calendrier régulier et trois autres passes en six parties des séries.

Assurément, il poursuivra ses études en relations humaines à l’automne à l’institution montréalaise. Mais on n’a pas l’impression qu’il a été enchanté par le hockey universitaire au point où il est prêt attendre jusqu’en janvier pour renouer véritablement avec l’action.

«Je regarde tout ça, je suis en réflexion, finit-il par laisser tomber. Le hockey universitaire, c’est de l’excellent calibre, mais c’est différent de ce que j’ai connu auparavant. Nous ne sommes encore qu’en juin, on ne sait pas trop à quoi va ressembler la prochaine saison, on ne sait pas au juste quelles ligues vont être en activités…»

La LNAH, une option «intéressante»

Entre la fin de son séjour au Utah et ses débuts avec les Stingers, Lauzon a porté l’uniforme du COOL FM de Saint-Georges-de-Beauce le temps de trois petits matchs la saison dernière. Et il a amassé quatre points, dont un but, dans la Ligue nord-américaine.

«La LNAH pourrait être une option intéressante, c’est certain, mais encore faut-il qu’elle soit en action. Tout ce qui se passe présentement (le déconfinement) est encourageant, mais il n’y a encore rien de vraiment sûr en prévision de l’automne.»

Il y a aussi son état de santé qui pourrait entrer en ligne de compte. L’ancien des Tigres de Victoriaville et des Voltigeurs de Drummondville a raté des matchs avec les Stingers à cause d’une épaule en mauvais état et certains avancent qu’il pourrait être opéré.

Chose certaine, les Bisons et la Ligue senior AAA ne sont aucunement dans les plans de Lauzon.

«Peut-être plus tard, en fin de carrière, mais certainement pas à court terme», tranche-t-il.