Marc-Olivier Brouillard suscitait de l'intérêt à travers la LHSAM.

Faut-il s'inquiéter pour les Maroons ?

Michel Deschamps n'a pas réussi à conclure de transaction à la date limite imposée par la Ligue de hockey senior de la Mauricie, soit dimanche à minuit. Pas qu'il n'a pas essayé, dit-il.
L'entraîneur et directeur général des Maroons a tenté de mettre la main sur le dur à cuire Maxime Morier, qui ne jouera plus à Joliette semble-t-il, et il a aussi essayé d'améliorer son équipe «un peu partout», pour reprendre ses propres mots.
«On ne joue peut-être pas notre meilleur hockey présentement, mais il n'en demeure pas moins que j'ai confiance en cette équipe, a expliqué Deschamps. J'ai lancé des perches ici et là et ça n'a pas fonctionné. Vous savez, nous ne sommes pas mal pris au point de devoir céder un Marc-Olivier Brouillard ou un Gabriel Cromp, qui étaient très en demande, pour espérer avoir un meilleur club.»
Au sujet de sa tentative d'enrôler Morier, Deschamps dira qu'il ne s'agit surtout pas d'un manque de confiance envers les Christopher Saurette et David Godbout.
«La venue d'un joueur comme Morier aurait rendu Chris et Dave encore meilleurs. Quand tu vas à la guerre, plus t'es équipé, mieux c'est.»
Deschamps a par ailleurs nié la rumeur disant qu'il a voulu s'améliorer devant le filet.
«Certains disent que nos gardiens sont notre faiblesse, mais je ne suis pas d'accord», a-t-il dit.
Troisième ou neuvième ?
Les Maroons (11-9) n'ont plus que deux matchs à disputer à leur calendrier régulier: ils seront à Saint-Léonard-d'Aston vendredi et à Windsor samedi. Ils finiront au troisième rang du classement dans le meilleur des cas ou au neuvième dans le pire. Ça donne une idée à quel point la lutte est serrée dans la LHSAM.
Depuis le retour des Fêtes, les Maroons n'ont remporté qu'un seul de leurs trois matchs. La question est simple: faut-il s'inquiéter pour les Waterlois?
«Il y a encore des choses à régler, a repris Deschamps. Oui, il y a encore des rôles à définir correctement. Il nous reste deux gros matchs afin de finir de s'ajuster à temps pour les séries. J'ai confiance.»
La saison des Maroons a été faite de hauts et de bas. Les partisans de l'équipe, qui étaient encore plus de 750 en fin de semaine, se demandent à quoi ils auront droit lors des éliminatoires.