Emmanuel Forcier a glissé au marbre pour inscrire le point victorieux en fin de neuvième manche.

Explosion tardive des Castors

Les Castors d’Acton Vale ont, encore une fois, fait vivre des émotions fortes à leurs fidèles partisans, dimanche après-midi lors d’un duel face aux Blue Sox de Thetford Mines. Les champions en titre de la LBMQ ont effacé un retard de quatre points à leur toute dernière occasion, avant de triompher (5-4) en prolongation.

Alors que les Blue Sox semblaient filer la victoire, l’arrivée de Stéphane Pouliot au monticule a constitué un point tournant en fin de septième manche. Pouliot a accordé un coup sûr et deux buts sur balles, permettant ainsi aux locaux de remplir les sentiers.

En voyant le vétéran Martin Bérubé s’amener à la plaque, plusieurs ont sans doute eu le même scénario en tête. Le frappeur de puissance a effectivement semé l’hystérie dans le stade Léo-Asselin avec un circuit par-dessus la clôture du champ centre. Son Grand Chelem créait l’égalité 4-4.

« Honnêtement, tu ne vas jamais au bâton avec l’idée de frapper un circuit. Ça se fait tout seul. (...) Mais quand j’étais dans le cercle d’attente, c’est sûr que j’y ai pensé. Je savais que si je la mettais de l’autre bord, on pouvait oublier notre game. Et que la foule sortirait d’ici avec le sourire », a reconnu Bérubé. « Sur le premier lancer, je m’attendais à une courbe, parce que c’est tout ce qu’ils m’avaient laissé jusque-là. Un tir bas à l’intérieur, c’était parfait pour moi... »

Le suspense s’est ensuite étiré. Un plongeon du joueur de deuxième but Manuel Bouffard a notamment privé Jonathan Lussier d’un simple victorieux en fin de huitième manche.

Les Castors ont toutefois fermé les livres en neuvième.

Emmanuel Forcier a d’abord réussi un long double aux dépens de Philippe-Antoine Gagnon. Le roulant frappé par Yohan Ochoa s’est ensuite faufilé à travers l’avant-champ. Le rapide Forcier en a profité pour filer vers le marbre.

Le Grand Chelem de Martin Bérubé (34) a créé l’égalité 4-4 en septième manche.

« Avec deux retraits, je partais au moindre contact. Peu importe où la balle allait dans le champ, il fallait que je me rende au marbre », raconte le voltigeur de 26 ans.

La victoire est allée au dossier du releveur Jordan Mackean, qui n’a rien donné en deux manches de travail. Le partant des Castors, le gaucher Fernando Fernandez, a permis huit coups sûrs et trois points mérités avant de céder sa place à Philippe Seyer-Lamontagne après six manches complètes.

Gagnon a été le lanceur perdant. Bouffard et Jean-Michel Acquin (2) ont produit des points pour Thetford Mines.

N’empêche que les Castors devront se mettre en marche plus rapidement au cours des prochains matchs. Avant leur spectaculaire remontée, ils n’avaient obtenu qu’une poignée de coups sûrs contre Michel Simard, dont un accordé sur une claque de Reinaldo Ramirez qui semblait pourtant hors ligne.

« On a eu quelques contacts solides, mais c’était dans les mains (de joueurs adverses). On dormait un peu. Mais j’ai confiance en nos gars. On a un très bon alignement », souligne Forcier.

Un gain facile à Shawinigan
L’attaque valoise a d’ailleurs été nettement plus efficace à Shawinigan vendredi soir.

Le receveur Yohan Ochoa a produit quatre points dans une confortable victoire de 11-3, la première des Castors en cette saison 2018. Forcier, Lussier et Gabriel Thibodeau (également auteur de trois coups sûrs) ont tous permis à deux coéquipiers de marquer.

Étienne St-Amand a été solide au monticule pour Acton Vale, espaçant quatre coups sûrs et trois points non mérités en six manches. Du côté des Cascades, les lanceurs Luis Munoz et Jean-François Daneault ont connu nettement plus de difficultés.

Les Castors reprendront l’action à compter 20 h mercredi soir, alors que le Cactus de Victoriaville sera de passage au stade Léo-Asselin.