Les pilotes de la série américaine Empire Super Sprints ont effectué leur dernière visite de la saison à l’Autodrome Granby vendredi soir.

Empire Super Sprints: Paulie Colagiovanni s’impose à Granby

Vendredi soir, les pilotes de la série Empire Super Sprints étaient de passage à l’Autodrome Granby pour une deuxième et dernière fois cette saison. Meneur au classement du populaire championnat américain, Paulie Colagiovanni a cette fois devancé Jason Barney au terme d’une lutte très serrée en finale. Le Québécois Bryan Cloutier a complété le podium.

« C’était de loin la course la plus l’fun que j’ai fait de ma vie. Je suis sur un nuage », a-t-il déclaré après la course de 25 tours.

Véritable légende de la course automobile à Granby, Steve « Fire Ball » Poirier a terminé cinquième, devant son neveu Jordan.

Plusieurs accidents

Toujours très populaires dans la région, les 25 sprints cars se sont élancées sous un spectacle de feux d’artifice.

Lors de la relance suivant un premier accident, la voiture no 45 de Chuck « Cobra » Hebing s’est retrouvée dans la barrière protectrice, effectuant alors un tonneau. Pompiers, ambulanciers et voitures de sécurité se sont rués pour lui porter assistance. Hebing a heureusement pu quitter la piste de la rue Cowie sur ses deux pieds.

Au 14e tour, le Trifuvlien Alex Vigneault aux commandes de l’épreuve lorsqu’il a mal négocié un virage et a aussi terminé sa course contre la barrière.

En modifiés, les yeux étaient tournés vers Steve Bernier, en route vers le titre de champion avec 53 points sur David Hébert.

Parti premier, Hébert a été victime d’une crevaison au 23e tour, ce qui l’a relégué à l’arrière du peloton.

Bernier occupait le 9e rang au moment de la relance, immédiatement suivi d’un carambolage impliquant plusieurs voitures.

La finale de 40 tours n’était pas encore terminée au moment de mettre sous presse. Martin Pelletier roulait alors en tête.