Élimination hâtive pour les Indians

Au baseball comme ailleurs, les années se suivent et ne se ressemblent pas. Après avoir été couronnés champions de la Ligue de baseball senior de la Vallée des forts en 2017, les Indians de Granby ont subi une élimination hâtive face aux Marlins de Sorel-Tracy, vendredi soir, sur la route.

Les Indians, qui avaient remporté 21 de leurs 26 matchs en saison régulière, ont été éliminés en quatre rencontres dans cette série au meilleur de cinq parties. Ils avaient pourtant gagné le premier duel.

« On est déçus, c’est certain, mais on sait que cette série aurait pu aller d’un bord comme de l’autre », a expliqué Manuel Charron-Paris, qui agissait comme gérant à la place de Jean-Philippe Primeau, et qui a reçu un coup de main de la part de Ben Gariépy, ancien joueur des Indians et gérant des Guerriers junior AA.

Venu en relève à Olivier Therrien­, Thierry Seyer-­Lamontagne a été le lanceur perdant. C’est un coup sûr de Jean-Philippe Morin, en fin de sixième manche, qui a fait la différence.

Anthony Mirande a réussi un circuit en solo dans la défaite des Indians, qui se sont inclinés devant Nicolas Rock, un des meilleurs lanceurs de la ligue.

À la suite de la défaite des Indians lors du troisième match de la série, Jean-Philippe Primeau­ avait annoncé à ses joueurs qu’il ne reviendrait pas à la barre de l’équipe la saison prochaine, affirmant qu’il avait moins de plaisir. Il n’était pas là vendredi, mais il avait promis de revenir dans l’abri dimanche si un cinquième et décisif match s’avérait nécessaire.

Pour toutes sortes de raisons, la saison de rêve des Indians a pris fin en queue de poisson.