Adam Dyczka a-t-il manqué d'énergie face à Ciryl Gane?

Dyczka: une coupe de poids trop importante?

Une seule et unique question hantait les gens de l’entourage d’Adam Dyczka, en début de nuit samedi, dans les coulisses du Centre Vidéotron : mais que s’est-il donc passé?

Un peu tout le monde avait son opinion à la suite de la victoire par arrêt de l’arbitre avant la fin du deuxième round de Ciryl Gane. Mais ce qui revenait souvent, c’est que la coupe de poids d’une quinzaine de livres que le combattant granbyen a subie avant la pesée officielle n’a rien eu d’un plus dans sa préparation.

«Quinze livres, c’était trop, a lancé Yan Pellerin, qui était encore dans le coin de Dyczka et qui l'a vu à son entraînement en compagnie de Richard Ho et de Kru Ash, un spécialiste de boxe thaïlandaise, monde duquel Gane vient. Clairement, ça a enlevé de l’énergie à Adam.»

Dyczka, tout juste avant de quitter le Centre Vidéotron et de retourner à l’hôtel, a lui-même avoué que l’importante coupe de poids lui «avait rentré dans le corps».

Mais tant Pellerin que Dirk Waardenburg, que l’on devrait revoir dans le coin de Dyczka la prochaine fois, ont affirmé que le combattant n’avait pas attaqué suffisamment Gane.

«Face à un pro de la boxe thaïlandaise, il fallait qu’Adam prenne les devants, a expliqué Waardenburg. Il n’affrontait pas un combattant d’arts martiaux comme les autres et il devait s’ajuster en conséquence. Aussi, sa garde était trop basse et trop ouverte.»

Évidemment, tout le monde n'a eu que de bons mots pour Gane qui, on le sait aujourd’hui, est sans contredit le meilleur athlète qu’a affronté Dyczka.

«Ses coups viennent de partout, a repris Pellerin. Il ne frappe pas si fort, mais il possède une variété de coups assez exceptionnelle.»

Mais toujours selon Pellerin, Dyczka reviendra et il reviendra plus fort.

«Il a mal ce soir, mais ça reste que ce n’est qu’une défaite. Il a tout ce qu’il faut pour rebondir. Moi, je me dis que ça a été une mauvaise journée au bureau, tout simplement. C’était sa première en carrière.»

Un Sidney Crosby

Le promoteur de TKO MMA, Stéphane Patry, a affirmé tout récemment qu’il était convaincu à 100% que Ciryl Gane deviendra champion des lourds de l’UFC avant longtemps. La performance offerte par le Français face à un adversaire de la qualité de Dyczka a donné du poids à sa prédiction.

«Des Sidney Crosby et des Connor McDavid, il n’en passe pas souvent et Ciryl est de cette trempe dans notre sport, a insisté Patry. Adam a mangé toute une raclée, mais il a néanmoins démontré beaucoup de courage.»

Dyczka a encore un combat à disputer à l’intérieur du contrat qui le lie à TKO MMA. Patry affirme que le Granbyen et lui devront discuter prochainement.

«Adam n’a certainement pas fait un pas en avant dans sa carrière lors de son combat face à Ciryl. Il doit maintenant regarder ses options, mais c’est certain que je vais travailler à lui trouver un défi intéressant pour le dernier combat prévu à son contrat avec l’organisation. Mais j’aimerais m’asseoir et jaser comme il faut avec lui. Il reste un poids lourd avec de l’avenir.»