Gane, Dyczka... et la ceinture des lourds entre les deux. Qui la mettra autour de sa taille?

Dyczka: son plus gros test, oui

COMMENTAIRE / Adam Dyczka a démontré un peu d'impatience lorsqu'il s'est fait demander, ou plutôt redemander, si Ciryl Gane représentait son plus gros test en carrière. Une réaction un peu normale, remarquez bien, puisqu'il a raison quand il dit qu'on lui pose cette question à chacun de ses combats.

Mais voilà, cette fois, c'est vrai: Gane représente bel et bien le plus gros test du Granbyen. Clairement.

Au fil de ses huit premiers combats chez les pros, Dyczka a affronté de bons combattants. Comme Bobby Sullivan, un bonhomme qui frappe fort et qui a du coeur, et comme Icho Larenas, ex-champion des lourds de TKO MMA. Mais Gane s'annonce véritablement comme le plus gros morceau de tous.

Le champion venu de France a battu tout le monde en boxe thaïlandaise dans son pays (13-0) et il n'a fait qu'une bouchée de Sullivan le mois dernier à Montréal. Et c'est vrai qu'il bouge bien, comme le dit lui-même Dyczka, et qu'il frappe comme une machine, comme l'affirme le promoteur Stéphane Patry.

Et il possède aussi cette assurance tranquille, comme je l'ai constaté en entrevue cette semaine. Le bonhomme sait ce qu'il vaut, il sait où il s'en va et il n'a pas besoin d'insulter son adversaire pour faire peur (Bakary Sakho, vous vous souvenez?).

Ceci dit, Dyczka semble être fin prêt. Il affirme avoir tout donné à l'entraînement et il possède aussi cette assurance tranquille que je qualifierais de rassurante. Et il a la rage au coeur: à chaque entrevue qu'il donne, il répète à qui veut l'entendre qu'il veut reprendre «sa» ceinture.

Et il y a... sa main droite. Sa fameuse main droite. Son pain et son beurre. Tant qu'il l'aura, il pourra espérer battre n'importe qui.

L'affrontement Dyczka-Gane s'annonce explosif. Il est attendu. Personnellement, je n'ai jamais eu aussi hâte à un combat du Panda.

Si Dyczka vient à bout de Gane, il dissipera les derniers doutes à savoir s'il est un combattant de classe internationale ou non. Face à son plus gros test, il joue gros. 

Mais personne n'a encore résisté à sa main droite...