Adam Dyczka est au rancart pour une période encore indéterminée.

Dyczka au repos forcé

Adam Dyczka ne livrera pas le combat de championnat des lourds de TKO MMA prévu le 2 août à Montréal. Le combattant granbyen a subi une commotion cérébrale à l’entraînement la semaine dernière et est au repos forcé pour une période indéterminée.

« Adam a reçu un coup de pied au visage et il a été sonné solidement, a expliqué l’entraîneur Dirk Waardenburg. Quand il s’est mis à vomir, ça a été direction l’hôpital sur le champ. On parle d’une légère commotion, mais d’une commotion quand même. »

C’est Waardenburg lui-même, après que le médecin eut diagnostiqué une commotion, qui a décidé que Dyczka n’allait pas se battre.

« Adam n’était pas d’accord, mais je ne mettrai pas la santé d’un de mes athlètes en danger même pour l’amour d’un combat de championnat. »

Dyczka n’a pas retourné l’appel placé par l’auteur de ces lignes lundi.

Gane vs Sullivan
Il y aura quand même un combat de championnat des lourds le 2 août à La Tohu. C’est l’Ontarien Bobby Sullivan, que Dyczka a déjà battu, qui sera finalement opposé au Français Cyril Gane.

Déçu, le promoteur Stéphane Patry a indiqué que Dyczka pourrait peut-être se battre à Québec, en septembre, lors du gala suivant présenté par son organisation.

« Mais avant n’importe quoi, Adam doit rencontrer nos spécialistes des commotions afin de voir ce qui en est exactement de son état de santé, a-t-il mentionné. N’oubliez pas qu’il s’agit de sa deuxième commotion en un peu plus d’un an… »

Face à Sullivan, justement, Dyczka avait effectivement subi une commotion. Et il n’avait pas pu s’entrainer pendant un bon moment.

Patry, on le sait, est en conflit ouvert avec Dyczka au sujet du contrat qui lie les deux parties. Et le promoteur n’a pu faire autrement que de faire un lien avec le combat de boxe que Dyczka voulait livrer cet été.

« Adam a subi une commotion à l’entraînement. La même chose aurait pu lui arriver pendant le combat. Est-ce que les gens comprennent un peu mieux pourquoi je ne voulais pas qu’il se batte en boxe ? Il n’y a que ça, des coups à la tête, à la boxe… »

Au sujet de leur conflit, il n’y a rien de réglé. À la suite de l’échange de mises en demeure, les avocats ont discuté, mais en vain jusqu’ici.

« Mes avocats ont déposé une offre au clan Dyczka, mais on n’a eu aucune réponse, a repris Patry. Je pense que notre offre était juste dans les circonstances. »

Agente promotionnelle de Dyczka, Mélanie Adam a répliqué en disant que « Patry joue dur ».