Clairement, Ciryl Gane (à gauche) et Adam Dyczka sont prêts à en découdre.

Dyczka affirme avoir tout donné à l'entraînement

Adam Dyczka a fait osciller l’aiguille de la balance à 263 livres, deux livres en dessous de la limite permise, à l’occasion de la pesée officielle en vue de son combat de championnat face au Français Ciryl Gane, qui aura lieu vendredi soir au Centre Vidéotron.

« J’ai perdu une bonne quinzaine de livres pendant la coupe de poids, a expliqué le poids lourd granbyen jeudi midi. Mais là, si ça ne vous dérange pas, je vais aller manger! »

Dyczka avait avoué être « à bout de nerfs » avant d’entreprendre sa coupe de poids. Mais les choses se sont finalement bien passées.

« Ça a bien été, c’est vrai. Ce n’est jamais un moment agréable, je le répète, mais ça a bien été. »

Jeudi, Dyczka avait une journée plutôt tranquille à l’horaire.

« L’entraînement est terminé et la pesée est derrière moi. Là, je vais relaxer le plus possible. En soirée, je vais sûrement aller au cinéma. Il reste le combat, mais le plus gros de la job est faite. »

Le plus gros test?
Quand on lui a redemandé si Ciryl Gane (1-0 en arts martiaux mixtes mais 13-0 en boxe thaïlandaise) représentait le plus gros test de sa carrière, comme ils sont nombreux à le suggérer, Dyczka (7-0) a démontré un brin d’impatience.

« C’est un test, clairement un gros test, mais si j’écoute les commentaires de tout le monde, c’est toujours le plus gros test à chaque fois!, a-t-il lancé. Dans le fond, c’est toujours la même chose : je sais que je vais lui faire mal, je sais qu’il va me faire mal et on verra à la fin qui va avoir fait le plus mal à qui. Y’a rien de bien compliqué là-dedans. Mais j’ai confiance, j’ai vraiment confiance. »

Dyczka a confiance, dit-il, parce qu’il sait qu’il a tout donné à l’entraînement.

« C’est déjà arrivé, à la fin d’un camp d’entraînement, que je me suis demandé si j’en avais assez fait. Là, je ne me pose même pas la question. Je sais que j’ai absolument tout fait ce qu’il y avait à faire pour être prêt et pour reprendre ma ceinture. »

Gane, lui, a fait osciller l’aiguille de la balance à 241 livres à la pesée. Il semble aussi fin prêt.

« Il est prêt, je suis prêt, a répété Dyczka. On est prêts pour cinq rounds de grosse bataille. Je sais pas si ça va se rendre jusque-là, mais on est prêts pour ça. »

L’affrontement Dyczka-Gane devrait avoir lieu vers 22 h. La finale opposera Marc-André Barriault, de Québec, au Néo-Brunswickois Adam Hunter, pour la ceinture des mi-lourds. Barriault, on le sait, est déjà champion des poids moyens.