Jean-Marie Lachapelle, maire de Waterloo (à droite), en compagnie de Robert Auclair, conseiller municipal, annonce la gratuité des terrains de tennis à Waterloo à partir du 21 juin.

Du tennis gratuit à Waterloo

Dans l’optique de faire bouger plus de gens de sa communauté, la Ville de Waterloo a décidé de rendre gratuit l’accès aux quatre terrains de tennis dès cet été. L’accessibilité des terrains du club de tennis François Godbout sera donc plus facile pour les personnes désirant pratiquer ce sport.

Cette initiative est entrée en vigueur le 21 juin et elle se prolongera pour les années à venir.

La carte de membre ne sera plus nécessaire pour accéder aux quatre surfaces.

« La ville vient contribuer à créer un environnement favorable à la pratique d’activité physique. C’est une excellente nouvelle pour nos citoyens et un beau message que nos élus lancent en rendant accessible une si belle infrastructure », se réjouit Mathieu St-François, directeur du service des loisirs de la municipalité.

Cette nouvelle réalité s’applique à tous les résidents de Waterloo, mais aussi à toute personne y séjournant temporairement. Les visiteurs verront ainsi l’offre touristique bonifiée en ayant un libre accès à ces installations.

Le tout permettra également aux gens ayant des difficultés financières de s’adonner à cette activité sportive.

« Ceux qui sont défavorisés pourront donc y avoir accès », ajoute Robert Auclair, conseiller municipal.

Cette action ne signifie pas qu’il manque de personnel sur les aires de jeu. Au contraire, depuis quelques années, ce sport continue de se développer au sein de Waterloo.

« Depuis que la ville a engagé Norman Rotsching, le tennis se porte très bien à Waterloo », affirme M. Auclair.

M. Rotsching s’occupe du camp de tennis et l’offre depuis trois ans.

Limite

Afin d’accéder aux terrains, la carte de membre était nécessaire puisque les gens devaient l’utiliser en raison des grilles empêchant d’atteindre les surfaces. Nul besoin de s’en procurer une à partir de maintenant.

« Les installations électroniques afin de se rendre aux terrains ne seront plus actives », affirme M. St-François.

Toutefois, les cartes à puce resteront en fonction pour le chalet de tennis. Seuls les responsables de ligue ou les professeurs auront la possibilité d’y accéder.

Pour cette raison, une toilette temporaire est installée dans le parc Robinson ainsi qu’un abreuvoir à l’extérieur du chalet.

Remboursement

Pour les membres ayant déjà acquitté les frais d’adhésion depuis le début de la saison, il leur sera possible de se faire rembourser.

Ces derniers ont reçu un courriel du service des loisirs concernant la procédure de remboursement mise en place.

D’autres projets impliquant le club François Godbout sont aussi dans les cartons.

Les responsables de l’endroit veulent ériger un dôme au-dessus des aires de jeux afin de permettre aux joueurs de s’adonner à leur sport même en cas de pluie.