Laurent Minville a permis aux Inouk de faire 4-0 en fin de première période. Il s’agissait de son 12e but de la saison.

Du hockey junior... comme dans le temps

À voir les regards que se lançaient les joueurs des Inouk et des Braves de Valleyfield pendant la période de réchauffement, on se doutait que ça allait brasser. Et vous savez quoi ? Ça a brassé. Pour la peine à part ça.

Pour la deuxième fois en 24 heures, les Inouk ont vaincu les Braves, cette fois par la marque de 6-3, vendredi soir au centre sportif Léonard-Grondin. Si vous vous ennuyez du hockey robuste des Maroons, qui sont sur la route depuis deux week-ends, vous en auriez eu pour votre argent vendredi à l’aréna de Granby, on vous le garantit !

Ça s’est battu, ça a joué du Sherwood, y’a eu des coups vicieux, etc. C’était du hockey junior… comme dans le temps.

Au final, les Braves ont vu cinq de leurs joueurs être expulsés et les Inouk (Samuel Nadeau, Nathan Martel et Simon Lavoie), trois. Sur le banc des visiteurs, il restait à peine cinq joueurs, dont le gardien substitut, lorsque le match a pris fin.

Quelque 230 minutes de pénalités ont été distribuées par les officiels, dont aisément les deux tiers aux Braves. Des Braves qui semblaient carrément être débarqués à Granby pour chercher noise aux Inouk.

« Honnêtement, je n’ai pas compris leur stratégie, a lancé Patrice Bosch. S’ils voulaient nous intimider, ça n’a pas fonctionné. En fait, ça nous a plutôt réveillés. Personnellement, j’étais inquiet de notre préparation en regardant nos joueurs avant le match. Dans le fond, on devrait peut-être remercier les Braves ! »

Les Inouk ont enregistré quatre de leurs six buts, dont les trois premiers, en avantage numérique. Bosch a d’ailleurs eu de bons mots pour son adjoint Santino Pellegrino, qui a travaillé fort sur l’attaque à cinq cette semaine, paraît-il.

À travers tout ce brasse-camarade, Raphaël Bouchard, qui a récolté deux passes, n’a pas terminé le match. Il a semblé recevoir un mauvais coup en troisième période.

« C’était assez intense merci comme match, a lancé Tristan Belliveau, qui a réussi deux buts et une passe. C’est vrai qu’on ne voit pas ça souvent dans notre ligue. Mais on a gagné et c’est ça l’important. »

Leblanc à un but de Longtin

William Leblanc s’est approché à un petit filet du record de 55 buts d’Érik Longtin. Puisque les Inouk seront encore à domicile dimanche (contre Lac Saint-Louis) et vendredi prochain (face à Gatineau), Will The Thrill  abaissera assurément la marque de Longtin devant ses partisans.

Leblanc n’est plus qu’à quatre points, également, du chiffre magique de 100.

Laurent Minville, Jérémie Major et Vincent Lampron (ils ont ajouté une passe chacun) ont enregistré les autres buts des Inouk, qui sont toujours à égalité avec Longueuil au troisième rang du classement général de la Ligue junior AAA à la suite des matchs disputés vendredi. Louis-Philippe Denis a amassé trois passes.

Nicolas Desgroseilliers a été le meilleur des Braves avec deux buts. Derek Dicaire a quant à lui marqué sur un tir de pénalité, question d’ajouter un peu plus à ce match très particulier.

Marc-Antoine Dufour, qui avait un jeu blanc jusqu’à la troisième minute de la troisième période, a repoussé 26 rondelles. Les Inouk ont lancé pas moins de 51 fois sur Samuel Richard.

« On vient de ramasser quatre points en 24 heures. Je suis très content », a conclu Patrice Bosch.