Le stade Napoléon-Fontaine pourrait accueillir du baseball professionnel dès 2019.

Du baseball professionnel à Granby?

La Empire Professionnal Baseball League, vous connaissez ? Les dirigeants de ce circuit de baseball indépendant, porte d’entrée du baseball professionnel, s’intéressent à Granby. Pour la peine à part ça.

Quand on parle de baseball indépendant au Québec, on pense immédiatement à la Ligue Can-Am, aux Capitales de Québec et aux Aigles de Trois-Rivières. La Empire Professionnal Baseball League (EPBL) est au bas de l’échelle des circuits indépendants et fournit des joueurs à la Ligue Can-Am, aux autres ligues indépendantes et même au baseball affilié. Ses joueurs, qui reçoivent un salaire modeste, sont au début de la vingtaine.

Résident des Laurentides, Dominic Dinelle, qui a joué chez les pros et qui a été recruteur pour les Expos et pour les Marlins de Miami, adore le stade Napoléon-Fontaine. Il a l’impression que ce serait l’endroit idéal pour y implanter une concession de la EPBL. Et il rêve d’y voir plein de Québécois, des gars qui sortiraient des rangs juniors, dans l’alignement.

Fondée en 2016, la EPBL compte six équipes évoluant dans le Maine (Old Orchard Beach), dans l’État de New York (Plattsburgh et Sullivan) et à... Porto Rico. Elle compte aussi deux équipes sans domicile, des « traveling teams », comme on dit en jargon de baseball.

Les formations sont la propriété de la ligue et de son président, Eddie Gonzalez. Elles sont toutefois opérées localement.

Les équipes disputent 58 matchs lors de la saison régulière, qui débute à la mi-juin. Les matchs de la EPBL attirent quelques centaines de partisans.

Les Guerriers ont été saisis du projet de Dominic Dinelle. Interpellé par La Voix de l’Est, le président François Giasson a avoué qu’il y avait de l’intérêt du côté de son organisation.

« Ce serait intéressant, c’est clair, a-t-il mentionné, sans toutefois vouloir trop s’avancer. Évidemment, il faut voir avec la Ville, parce qu’il y aurait certainement un peu d’amélioration à apporter au stade, notamment au niveau des vestiaires. Mais c’est un projet qui nous allume, c’est évident. »

Bien sûr, les gens des Guerriers devront analyser le calendrier et la disponibilité du stade. Car l’équipe junior élite sera encore là, même chose pour le junior AA et les Indians.

Dans le meilleur des mondes, l’équipe de Granby pourrait disputer sa première saison dans la EPBL dès 2019.