Le commissaire de la Ligue junior AAA, Jacques Laporte, affirme comprendre les inquiétudes des Inouk. En même temps, il dit faire confiance aux gens en place.

Dossier Inouk-Maroons: Laporte mise sur la bonne volonté

Le commissaire de la Ligue de hockey junior AAA, Jacques Laporte, semble moins inquiet pour les Inouk dans le contexte de l’arrivée des Maroons à Granby que les dirigeants des Inouk eux-mêmes.

« Je suis le dossier avec intérêt et j’ai l’intention de lâcher un coup de fil à Marco (Bernard) en fin de semaine, a expliqué Laporte, qu’on a joint à Amherst, en Nouvelle-Écosse, où il assiste au tournoi de la Coupe Fred-Page. À mon avis, il faut que les dirigeants des Inouk et des Maroons se parlent et il faut que la Ville rassure les Inouk, qu’elle leur montre qu’elle tient à eux. Si tout le monde fait preuve de bonne volonté, ça peut fonctionner. »

Il faut dire que le commissaire serait très mal venu de décrier la venue des Maroons à Granby quand on sait qu’il vient d’accorder une concession à Saint-Georges-de-Beauce, dont l’équipe junior AAA va partager le centre sportif Lacroix-Dutil avec le COOL FM, de la Ligue nord-américaine.

« J’étais évidemment à la conférence de presse, les gens du COOL FM y étaient aussi et il y a une belle collaboration entre les deux organisations. La situation là-bas ne m’inquiète pas du tout. »

Laporte sait par contre que la cohabitation entre les Panthères de Saint-Jérôme et la nouvelle équipe de la LNAH est très difficile, au point où les dirigeants du club junior AAA menacent déjà, après quelques mois seulement, d’aller voir ailleurs.

« Et moi, personnellement, j’ai vécu l’enfer à Joliette et à Trois-Rivières lorsque le hockey senior est venu bousculer mes équipes (le National, dans le junior AAA, et les Patriotes, au hockey universitaire). Dans ces deux cas-là, la cohabitation a été désastreuse. Et en ce sens, je comprends très bien les Inouk d’avoir des craintes. Mais je le répète, il faut que les gens se parlent… »

Faire confiance

Bref, Laporte ne panique pas, lui qui affirme « faire confiance aux gens en place ». Il a même semblé surpris par notre question quand on lui a demandé si la ligue pourrait intervenir afin de s’assurer de garder les Inouk à Granby.

« Granby est une concession importante et une des meilleures organisations de notre ligue. Mais si les dirigeants travaillent dans le but de transformer l’équipe en OSBL, j’imagine que ce n’est pas dans le dessin de la déménager… »

Les Inouk ont garanti il y a déjà un moment leur retour au sein de la LHJAAAQ la saison prochaine. Mais ils pourraient quand même demander un transfert aux gouverneurs du circuit.

Les autorités municipales de Granby attendent toujours des nouvelles des Inouk. En entrevue cette semaine, le conseiller et responsable des dossiers à caractère sportif à l’hôtel de ville, Stéphane Giard, a indiqué que l’équipe continuera à avoir priorité au niveau du calendrier et qu’elle n’aura pas à partager ses installations (vestiaire, bureaux) avec personne, selon l’offre déposée il y a environ une semaine.