Pendant un temps, Dimitri Waardenburg entend faire autre chose que de lever ses poings.

Dimitri Waardenburg s’accorde une longue pause

Dimitri Waardenburg a réfléchi longuement à la suite de la défaite qu’il a subie devant Jesse Arnett au Centre Bell le 8 décembre. Et il en est venu à la conclusion qu’il a besoin d’une pause. D’une longue pause.

« Je ne vous annonce pas ma retraite, mais je vous annonce que j’ai envie de faire autre chose, que j’ai besoin de faire autre chose », explique celui qui compte 22 combats professionnels (13-9) et 10 ans d’expérience en arts martiaux mixtes.

Waardenburg, on le sait, a encaissé très durement son revers face à Arnett, d’autant plus qu’il se battait pour la ceinture des poids coqs de TKO MMA. On se souviendra de ses larmes après le combat.

« Ça a fait très mal. C’était mon troisième combat de championnat... et ma troisième défaite. Je sais que je suis capable d’être champion, mais ça m’a fait réfléchir. »

Le Granbyen de 28 ans est aussi sorti du combat amoché, lui qui a subi une commotion cérébrale.

« J’ai eu de bons trous de mémoire pendant un certain temps. Physiquement, je suis magané, il n’y a pas une partie de mon corps qui n’a pas subi une blessure au fil des ans. Des coups, j’en ai mangés depuis que je me bats. Et je ne voudrais pas non plus qu’il y ait des dommages permanents. J’ai besoin de repos. »

Waardenburg avait tout donné à l’entraînement en prévision du combat face à Arnett. Il avait été opéré à un genou au cours de l’été et il avait dû mettre les bouchées doubles afin d’être prêt.

« Je ne regrette rien. Mais justement, j’ai envie de vivre de façon relaxe pendant un bout, j’ai envie d’être un peu moins discipliné. On verra après. »

Pendant la pause qu’il s’accorde, il continuera à être entraîneur au Speedy Gym, le gymnase de son père Dirk. En fait, il prendra plus de place au sein de l’entreprise.

En boxe ?
Dimitri Waardenburg répète qu’il n’annonce pas sa retraite. Mais il confie que le jour où il remettra les gants, ce ne sera pas nécessairement en arts martiaux mixtes.

« Ça pourrait être en arts martiaux mixtes, mais ça pourrait aussi être en boxe ou même dans un autre sport de combat. Je prends une pause, mais je ne ferme aucune porte quant à l’avenir. »

Waardenburg semblait heureux quand il a annoncé la nouvelle à l’auteur de ces lignes.

« J’ai 10 ans de carrière professionnelle en arts martiaux mixtes, mais ma vie tourne autour des sports de combat depuis que j’ai l’âge de 12 ans. L’idée de prendre des décisions sans penser à mon entraînement ni à mon prochain combat me plaît beaucoup. »