Il y a eu près de 30 000 visionnements de la première soirée de la série DRIVR Simulation, une soirée de pratique, tenue vendredi dernier.
Il y a eu près de 30 000 visionnements de la première soirée de la série DRIVR Simulation, une soirée de pratique, tenue vendredi dernier.

Deux soirées de courses virtuelles au lieu d’une

Alors qu’il est devenu très clair que le début de saison de l’Autodrome Granby sera reporté, l’intérêt pour les courses virtuelles proposées par les dirigeants de la piste de la rue Cowie augmente de jour en jour.

C’est ainsi que plus de 200 pilotes se sont inscrits à la série DRIVR Simulation alors que le site iRacing.com, qui présente les courses, ne peut en accueillir que 60 par programme. Ce qui a donné l’idée aux promoteurs de proposer une deuxième soirée par semaine.

«On est victimes de notre succès, explique Alex Lajoie, champion en titre en sportsman à l’Autodrome et grand responsable du projet de courses virtuelles avec Dominic Lussier. La demande est tellement forte que c’est presque un travail à temps plein présentement. Mais c’est l’fun, car ça garde l’intérêt pour notre sport.»

Comme prévu, la première soirée comptant pour le championnat aura lieu vendredi. Mais une première soirée ouverte à tous est à l’horaire jeudi. Et les huit meilleurs mériteront leur place pour le lendemain.

Essentiellement, la soirée du vendredi en sera une sur invitation.

«On veut que les amateurs aient la chance de voir les pilotes qu’ils aiment, les vedettes habituelles des vendredis soirs d’été à l’Autodrome, reprend Alex Lajoie. On veut récréer un peu l’ambiance des vendredis normaux.»

Chose certaine, la soirée de vendredi dernier, qui en était une de pratique, a démontré que les gens avaient envie de voir des courses. En tout et partout, il y a eu près de 30 000 visionnements !

«On offre quelque chose dont les gens ont besoin présentement. C’est une période difficile, on ne sait pas ce que l’été nous réserve et les courses virtuelles nous permettent d’assouvir un peu notre passion sans risquer notre santé.»

Lajoie a participé à la soirée de vendredi dernier en tant que pilote. Mais on ne le verra probablement pas en piste cette semaine puisqu’il a trop à faire à titre de responsable.

En passant, c’est sur la célèbre piste d’Eldora, en Ohio, que les pilotes rouleront vendredi. La soirée sera à nouveau présentée sur la page Facebook de l’Autodrome Granby, sur celle de la série DRIVR Simulation ainsi que sur celle du RPM Speedway.

En passant, DRIVR Simulation, le nom de la série, est le nom de l’entreprise récemment créée par Lajoie et Dominic Lussier. L’entreprise fera la location de simulateurs de course.

Des scénarios

Pour le reste, Dominic Lussier continue à suivre de près l’évolution de la crise sanitaire. Et il demeure à l’écoute des directives imposées par le premier ministre Legault et par les gens de la santé publique.

«Il est évident qu’on ne pourra entreprendre notre saison le 22 mai comme prévu, dit-il. Je sais que la Ville de Granby a indiqué qu’elle n’autoriserait aucun événement sur son territoire jusqu’au 23 juin, mais je comprends aussi que les directives du premier ministre feront foi de tout. On suit le dossier et on se prépare en fonction de toutes les éventualités.»

Lussier et son équipe ont commencé à établir des scénarios.

«Comme le gouvernement, on fait des scénarios optimistes et pessimistes, en incluant la possibilité qu’il n’y ait pas de saison du tout. On espère pour le mieux, mais on n’a pas le choix de se préparer au pire. Car à peu près tout est possible à l’heure où on se parle.»