Qui de David Hébert (à droite) et François Bernier sera vendredi le premier à remporter son cinquième championnat en modifié à l'Autodrome Granby ?

Deux pilotes, un seul objectif

Outre le talent et la passion pour les courses, David Hébert et François Bernier ont au moins une autre chose en commun : ils comptent tous les deux quatre championnats en modifié à l'Autodrome Granby.
Le programme de vendredi est le dernier comptant pour le championnat. Hébert est en tête, 24 points devant Bernier. Pour être couronné, le pilote de Saint-Damase n'est pas obligé de remporter la finale alors que celui de Saint-Hyacinthe, lui, a intérêt à gagner, tout en espérant une place à l'extérieur du top 5 pour Hébert. On essaie de vous faire ça simple, même si c'est plus compliqué.
« Honnêtement, l'idée de devenir le premier pilote à enlever cinq fois le championnat en modifié à Granby me plaît beaucoup, explique Hébert. Mais il n'y a rien de fait, il n'y a rien d'acquis. François veut probablement ce championnat autant que moi et il va tout donner, c'est sûr. »
Hébert compte trois victoires à Granby cette saison ; Bernier, deux.
« La dernière soirée, quand on se bat pour le championnat, c'est toujours spécial, souligne Bernier. C'est étonnant que je sois encore dans la course compte tenu que j'ai abandonné dès le premier programme et que, avec toute cette pluie qui nous est tombée dessus, je n'ai pas eu une tonne d'occasions de me reprendre. Je vais encore y aller pour la victoire, mais je ne contrôle pas le résultat que va obtenir David. Et ce ne serait pas très sportif de lui souhaiter une malchance... »
Même s'il peut se permettre d'être conservateur, Hébert affirme que « c'est toujours plus agréable » d'être couronné à la suite d'une victoire.
« On va voir le déroulement de la course, mais je ne pars pas en me disant que je suis correct en finissant juste quatrième ou cinquième. Je m'en vais là pour gagner, comme à chaque course. Ça ne marche pas toujours, mais c'est toujours ce que je vise. »
Hébert a connu une excellente saison, lui qui compte sept victoires au total et qui lutte aussi pour le championnat à Drummondville. Il a aussi couru à Saint-Marcel et à Cornwall.
« Ça a bien été. J'ai commencé très fort, mais ça s'est calmé un peu à un moment donné. Mais aussitôt que tu te bats pour le championnat à un endroit lors du dernier programme, tu peux être satisfait. »
Bernier avouera qu'Hébert a un avantage important sur lui en courant plusieurs fois par semaine.
« Moi, je me suis concentré essentiellement sur Granby. Je fonctionne avec mon budget et avec le temps que j'ai. Et le fait de ne pas courir partout fait en sorte que la madame à la maison est plus heureuse ! »
Les champions seront aussi déterminés en sportsman, pro-stock et en sports compacts vendredi soir. Martin Pelletier (sportsman), Stéphane Lemire (pro-stock) et Pierre-Olivier Breault (sports compacts) sont aux commandes dans leur catégorie respective.