Les Inouk ont facilement défait le Titan par la marque de 6-2 dimanche après-midi.

Deux gains convaincants contre Princeville

Les joueurs du Titan de Princeville ont sans doute bien hâte que la saison régulière se termine dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Formant un club nettement moins talentueux, ils ont perdu deux fois en autant de jours face aux Inouk ce week-end. Les Granbyens se sont facilement imposés au compte de 6-2 dimanche après-midi.

« On voulait gagner et bien jouer lors des deux matchs. Princeville, honnêtement, c’est une équipe contre laquelle on a toujours de la difficulté. Parce qu’ils travaillent fort. Mais j’ai aimé le résultat », indique l’entraîneur-chef des Inouk, Patrice Bosch.

Bien que la rencontre n’avait aucune incidence sur le classement, les locaux ont néanmoins fait le travail dimanche.

Fidèle à lui-même, Maxime Borduas a montré le chemin avec deux buts et une aide. Thomas Caron (but vainqueur), Gabriel Chicoine, Patrice Demuy et Anthony Wojcik ont également trouvé le fond du filet pour Granby.

Hugo Duteau s’est signalé avec 24 arrêts devant la cage des Inouk, dont quelques-uns fort spectaculaires. Il a notamment réalisé un vol de la mitaine sur une échappée de Matthew Newbury.

À l’autre bout de la glace, Anthony Blais et Félix-Antoine Leblond ont affronté un total de 27 lancers.

Le Titan n’a pu tirer profit de ses sept opportunités sur le jeu de puissance. « Notre désavantage numérique a été très bon », confirme Bosch. Sa troupe surfe désormais sur une séquence de sept victoires consécutives.

Wojcik frappe tôt
Les locaux n’ont pas perdu du temps dans cette rencontre, ouvrant la marque dès la première minute de jeu. Laissé seul dans l’enclave, Wojcik a battu Blais à ras la glace.

Les Inouk n’ont mis que quelques minutes avant de doubler leur avance. La rondelle a d’abord frappé le casque du défenseur Raphaël Gagnon, avant de se retrouver sur la palette de Caron, qui n’a pas raté sa chance. « On a marqué deux buts rapidement et ça leur a fait mal », souligne Bosch.

Sentant un vent de panique, l’entraîneur-chef du Titan, Guillaume St-Denis, a ensuite appelé un temps d’arrêt. La stratégie s’est avérée payante dans l’immédiat, puisque Nicholas Blachman a permis aux visiteurs de briser la glace.

Loin de se laisser impressionner, Granby a plutôt porté le pointage à 3-1 vers la mi-période. Utilisé à la défense dimanche, Miguel Duchaine a décoché un tir de la pointe. Le prolifique Borduas s’est emparé du retour, atteignant ainsi le plateau des 30 buts cette saison.

Deux bagarres
Les buts de Chicoine et de Demuy ont creusé l’écart lors de la période médiane. Borduas en a rajouté une couche avant l’entracte.

Comme c’est souvent le cas lors des matchs à sens unique, les esprits ont fini par s’échauffer en troisième période. Alexis Chicoine et Demuy ont même jeté les gants. Ce dernier a été corrigé par Blachman. « Avec des juniors qui s’affrontaient deux fois en deux jours, il fallait s’attendre à un peu d’émotions... », estime Patrice Bosch.

William Bergeron a complété le pointage avec un but sans grande conséquence.

Probablement blessé au bas du corps, l’attaquant Jacob Graveline n’a pu terminer la rencontre. Rappelons qu’une vilaine blessure au genou gauche l’a déjà tenu à l’écart jusqu’à la fin janvier.

Dufour ne faiblit pas
Samedi, les Inouk avaient d’abord gagné 5-2 contre ces mêmes Titans. Joachim Vachon a réussi un doublé. Borduas, Caron et Jacob Dupont ont également fait scintiller la lumière rouge pour les locaux. Borduas a ajouté deux aides.

Du côté de Princeville, Newbury a marqué deux fois aux dépens de Marc-Antoine Dufour. Ce dernier a néanmoins signé une 10e victoire en autant de sorties dans l’uniforme granbyen. Avec seulement une poignée de parties à jouer en saison régulière, Dufour peut espérer conserver sa fiche immaculée. À moins que Longueuil ou Terrebonne ne vienne jouer les trouble-fête...

Sacrés champions du calendrier régulier ce week-end, les Cobras seront de passage au centre sportif Léonard-Grondin mercredi soir. Puis ce sera au tour du Collège Français vendredi.