Plus de 200 personnes ont pris part au triathlon hors-route Xterra, à Bromont, dimanche.

Des surprises au triathlon hors route de Bromont

Plus de 200 personnes ont pris part au deuxième triathlon hors route, maintenant inclus dans la série Xterra, organisé à Bromont, dimanche. Un parcours difficile, technique, mais unique, commentent les vainqueurs.

Personne n’attendait Edmond Roy sur la première marche du podium du triathlon complet, qui combinait 1200 mètres de natation dans le lac Bromont, 26 km de vélo de montagne — avec un passage au sommet du mont Horizon — et 10 km de course en sentier avec en prime le sommet du mont Bernard.

Roy a l’habitude des triathlons sur route, version sprint, c’est-à-dire plus courts. Il fait partie de l’élite, mais il s’agissait de son premier triathlon hors route.

« C’est vraiment super ! C’est beaucoup de gestion au niveau de l’effort, il ne faut pas y aller en vitesse, mais plutôt en endurance, constate le jeune athlète originaire de Nicolet. Le parcours de vélo était très rocheux. Ce n’était pas le temps de se planter. »

Il comptait sur son expérience en vélo de montagne, un sport qu’il a pratiqué plus jeune, pour prendre de l’avance. « Je savais que j’avais une chance de me démarquer. » Et personne ne s’attendait à ce qu’il soit un compétiteur sérieux.

Son poursuivant, Xavier Plouffe, de Gatineau, a tout tenté pour le devancer, mais il a souffert de crampes aux jambes, comme bien des participants. « Le mot qui résume bien la course, c’est “difficile”, dit-il. En vélo, comme je m’entraîne avec des gars forts dans ma région, j’ai pris la tête de la course, mais ça a été très difficile dans les montées. »

Les deux premiers en tête se sont dépassés à tour de rôle, mais Roy a fini par prendre le dessus. « D’année en année, le calibre en triathlon hors route ne fait qu’augmenter, constate le Gatinois. C’est le fun parce que le challenge est encore plus grand. On se bat contre le parcours, mais c’est le fun d’avoir des compétiteurs qui sont là pour augmenter la fébrilité autour de la course. »

Du côté du triathlon sprint, plus court, c’est le jeune Alexis Ermel âgé de 15 ans, de Mont-Sainte-Anne, qui a terminé premier.

Il s’agissait de son meilleur résultat à ce jour, lui qui a grandi dans un milieu où l’entraînement est un mode de vie. Son nom est à retenir puisqu’il a bien l’intention de remporter d’autres Xterra.

Carolyne Guay vers Hawaï ?

La Suttonnaise Carolyne Guay a réussi à ravir la première place chez les femmes au triathlon standard grâce à ses compétences en vélo de montagne, elle qui participe régulièrement à des compétitions dans cette discipline.

« Le parcours était vraiment avantageux pour moi ! souligne-t-elle. C’était très technique en vélo de montagne et c’est ma force, donc j’ai réussi à prendre de l’avance et après ça je l’ai gardée. »

Elle s’attendait à faire le podium, mais pas nécessairement à monter sur la marche la plus haute. Elle a été agréablement surprise du résultat.

« L’an passé, j’avais terminé en troisième position. Je n’avais pas nagé beaucoup avant la compétition, c’était pas mal ma faiblesse. Alors j’ai nagé plus cette année en plus de faire quelques compétitions de vélo de montagne. »

L’athlète connaissait plusieurs spectateurs sur le parcours et elle a su bien transformer leurs encouragements en énergie.

Comme les meilleurs de deux des trois compétitions Xterra au Québec peuvent se qualifier pour le Championnat du monde à Hawaï, elle souhaite participer à l’épreuve de Québec.

Maude Plouffe, la sœur de Xavier, a quant à elle remporté le sprint chez les femmes.

« C’est un beau parcours, c’était vraiment difficile. Les montées du début rentrent dans les jambes, il faut vraiment être fort mentalement. Je suis sortie troisième en natation, mais assez loin de la première. En vélo, c’est là que j’ai rattrapé la première et que j’ai pris mon avance. »

Il n’est pas impossible qu’elle essaie le triathlon standard hors route au Xterra de Québec, mais âgée seulement de 17 ans, elle veut acquérir plus d’endurance avant de suivre les traces de son frère, avec qui elle s’entraîne.