Danny Gélinas
La Voix de l'Est
Danny Gélinas
Une très belle journée de golf en compagnie de ces deux inséparables que sont Denis Hudon (directeur de l’École de la Chantignole à Bromont) et l’ex-Granbyen Guy Foisy (homme d’affaires spécialisé dans le redressement d’entreprises).
Une très belle journée de golf en compagnie de ces deux inséparables que sont Denis Hudon (directeur de l’École de la Chantignole à Bromont) et l’ex-Granbyen Guy Foisy (homme d’affaires spécialisé dans le redressement d’entreprises).

Des rondes disputées en agréable compagnie

CHRONIQUE / L’été 2020 restera assurément mémorable pour chacun d’entre nous. Bien entendu, on se souviendra de la COVID-19, qui se sera chargée de nous faire changer bien de nos habitudes de vie, tant au niveau professionnel que dans notre vie personnelle.

Pour ma part, ce que je retiendrai de cet été, sera la très belle température octroyée par mère Nature et ce climat fantastique m’aura entre autres permis de faire d’excellentes rencontres sur les différents parcours de golf : des gens tous aussi intéressants les uns que les autres. 

Voici les fruits de quelques-unes de ces rencontres…

*****

Lorsqu’il y a trois ans ma famille et moi sommes arrivés à Bromont après avoir vendu notre maison de Saint-Pie en plein été, la direction de l’école de la Chantignole — avec à sa tête la ravissante Véronique Barbeau et sa secrétaire la charmante Cynthia Bérard — nous avait été d’une aide très précieuse. 

Bien que nous sommes très contents pour elles, le fait de voir quitter Mme Véronique pour le centre de services scolaires ainsi que d’apprendre que Mme Cynthia s’en allait à la retraite aura été une onde de choc pour notre petite famille : ces deux dames étaient tellement gentilles et efficaces ! 

Par contre, j’avais été réjoui de savoir que Denis Hudon remplacerait Véronique, moi qui l’avais côtoyé à quelques reprises lorsque celui-ci faisait partie du conseil d’administration des Cosmos au soccer. 

Passionné de golf, je l’avais rencontré à certaines autres occasions dans des clubs de la région sans jamais que nous ayons l’occasion de jouer ensemble. 

C’est ce que nous avons fait il y a une quinzaine de jours et quelle belle journée nous avons passée ! 

Accompagné de son inséparable compagnon, l’homme d’affaires Guy Foisy, qui habite maintenant Carignan même s’il a été élevé à Granby, on peut vraiment dire que tout comme dans l’émission, « les deux font la paire ».

Sympathiques au possible et arborant toujours un sourire, les deux hommes se sont révélés être des partenaires de jeu extraordinaires. 

Si on voit immédiatement que Guy, plus jeune, a déjà été un excellent golfeur et possède toujours ce même talent naturel, Denis, lui, m’a impressionné tant par son approche méthodique que par la puissance de ses coups. 

Mais au final, en raison de leurs innombrables qualités, on ne peut que de vouloir rejouer avec ces deux hommes d’une très grande classe.

*****

Je vous dis dans ma chronique de la semaine dernière que j’adore souligner l’exploit de gens qui réussissaient des trous d’un coup.

En voici donc un autre : celui de l’ami André Désilets, qui a réussi le sien le 19 août dernier sur le trou no 6 du Parcours du Vieux-Village, d’une longueur de 135 verges.

Accompagné par ses fidèles complices que sont Claude Voisine, Michel Provost et Germain Pépin, André a eu recours à un fer no 9 afin d’envoyer tout doucement la balle au fond de la coupe.

Toutes nos félicitations !

C’est toujours très agréable de renouer avec cette vieille connaissance qu’est l’ancien Bison Gaétan Malo.

ON EN JASE AUTOUR D’UN BON CIGARE

J’ai eu le grand plaisir de renouer la semaine dernière avec une vieille connaissance, en l’occurrence l’ex-Bison Gaétan Malo, le temps d’une journée de golf.

Gaétan, que j’avais connu au début des années 2000 alors que j’enseignais au défunt Collège Antoine-Girouard de Saint-Hyacinthe (il donnait à cette époque un coup de main au programme de hockey dirigé par mon bon ami Simon Désautels), est toujours professionnel-enseignant, mais cette fois au Club de golf de Saint-Hyacinthe, où il seconde le jeune professionnel Marc-Antoine Lamoureux. Gaétan a aussi été pendant de nombreuses années professionnel en titre du Club La Providence. 

Puisque nous vivons dans un bien petit monde, Marc-Antoine est non seulement un ancien joueur de hockey — ayant notamment évolué avec les Gaulois du Collège Antoine-Girouard ainsi qu’avec les Éperviers de Contrecoeur et les Frontaliers de Coaticook de la ligue Junior AAA, qui eux allaient plus tard devenir nos Inouk — , mais aussi le « p’tit frère » de Guillaume Lamoureux, l’un de nos anciens joueurs avec le Rocket de Montréal. 

Pour revenir à Gaétan, soulignons que celui-ci travaille également dans le domaine de la construction pour l’entreprise des frères Lecomte (l’aîné, Michaël, figure aussi parmi les « alumni » des Gaulois).

Bref, une belle rencontre sous le coup du hasard et qui fut vraiment appréciée de part et d’autre. 

*****

Parlant de la famille Lecomte Benjamin se promet toute une saison avec la nouvelle formation qui verra le jour cet automne à Saint-Hyacinthe, car il s’agira pour lui d’une première véritable occasion de jouer devant les siens depuis son stage midget AAA.

Inutile de vous mentionner qu’après avoir endossé les chandails des Remparts de Québec, des Huskies de Rouyn-Noranda, des Sea Dogs de Saint John et des Olympiques de Gatineau dans la LHJMQ en plus d’avoir évolué pour Sorel, Trois-Rivières et Rivière-du-Loup dans la Ligue nord-américaine, « Benji » doit bien se dire « home sweet home » ! 

*****

Marc-Olivier Gingras et Erika Robert-Healey

Finalement, un petit mot pour souhaiter la meilleure des chances au jeune couple formé de la sympathique Erika Robert-Healey et de son conjoint, le grand sportif Marc-Olivier Gingras, qui attendent la venue de la cigogne pour le mois d’octobre.

Il s’agira d’un premier enfant pour nos deux tourtereaux et sachant à l’avance qu’Erika est enceinte d’un garçon, ils ont décidé qu’il se prénommera Logan. 

Un joli nom pour un joli couple !