Près de 2300 coureurs ont pris part au sixième Bromont Ultra, samedi et dimanche. ­

Des records battus et un financement revu au Bromont Ultra

Les courses du Bromont Ultra ont permis de fracasser quelques records ce week-end. Des records en matière de résultats sportifs et de nombre de participants. Sans oublier que plus de 200 000 $ ont été recueillis pour la vingtaine d’organismes associés à l’événement sportif.

Ce sont d’excellentes nouvelles pour Gilles Poulin, cofondateur de l’événement. En effet, les chiffres du Bromont Ultra impressionnent.

Sur les sentiers de course, certains avaient manifestement des fourmis dans les jambes. Du côté du 160 km, Samuel Tousignant a terminé le parcours en 19 heures 20 minutes et 22 secondes. « Nous pensions que le vainqueur allait prendre au moins une vingtaine de minutes supplémentaires. Lorsqu’il est arrivé, nous n’étions pas prêts et il n’y avait personne pour l’attendre ! » explique Gilles Poulin.

Chez les femmes, Jennifer Donohue a terminé première en 25 heures 59 minutes et 22 secondes.

Participation en hausse

Les courses de vélo de montagne, « une nouveauté sous ce format » d’endurance, ont également été très populaires selon M. Poulin.

Du côté des participants, environ 80 équipes étaient inscrites à la 6e édition du Bromont Ultra, ce qui représente un total de près de 2300 coureurs, ceci correspondant à 200 de plus que l’année passée.

Philanthropie

L’organisation du Bromont Ultra a été ambitieuse cette année dans ses objectifs de financement en visant un total de 350 000 $, ce qui aurait permis de cumuler le million depuis 2014.

Ça ne sera malheureusement pas le cas cette année. L’effort des participants aura tout de même permis de dépasser les 200 000 $, divisés entre une vingtaine d’organismes associés.

« En ce moment, nous sommes autour de 207 000 $ et d’expérience, j’ai observé qu’il y a environ 30 % des dons qui sont récoltés dans les dix jours suivant la course » révèle Gilles Poulin.

En 2017, les participants avaient amassé 270 000 $. Les prochains jours permettront de savoir si ce record sera battu.

Peu importe si le montant total s’inscrit ou non dans les annales du Bromont Ultra, les organismes associés aux courses bromontoises devraient obtenir un financement intéressant.

« Jusqu’à l’an dernier, tous les participants qui amassaient plus de 1000 $ pouvaient remettre le montant à la cause de leur choix. Il y a eu 26 organismes l’an dernier, mais cela représentait un défi logistique très important pour moi. Cela m’a pris un mois et demi pour remettre l’argent à tous les organismes. Cette année, nous avons choisi une autre formule », assure Gilles Poulin.

Cette formule se veut « gagnante » selon le cofondateur de l’Ultra. Les organismes sont appelés à mettre l’épaule à la roue afin de mousser la popularité de la course et encourager des coureurs à y participer. En contrepartie, ils peuvent espérer amasser quelques dizaines de milliers de dollars en dons au courant du week-end.

« Des organismes travaillaient déjà dans cette perspective, mais d’autres s’attendaient à recevoir un plateau d’argent », remarque Gilles Poulin.

Signe que l’organisation est sérieuse dans cette nouvelle approche, neuf nouveaux organismes se sont ajoutés cette année, dont L’étoile — centre de pédiatrie sociale du Haut-Richelieu —, la fondation Mères avec pouvoir et Fillactive qui aide les adolescentes à avoir une vie active.

D’une façon ou d’une autre, tous les participants contribuent à la collecte de fonds. Ceux qui ne souhaitaient pas faire de sollicitation peuvent s’inscrire à plein prix et remettre 40 % de leur inscription à la cause de leur choix parmi la sélection. Les autres doivent amasser de 200 $ à 400 $ selon la course choisie.

Gilles Poulin a également mis en place un système pour soutenir parallèlement d’autres causes.

Le fond Ultragiving Endowment garde depuis le début de l’Ultra 2,75 % des fonds amassés et confie ce montant au fonds communautaire Québec Philanthrope. Les profits de ce fond, environ 18 000 $ annuellement, sont remis à d’autres organismes.

Les courses se sont déroulées samedi et dimanche.