En fin d'après-midi, les gens de l'ATP, de l'ITF et ceux du tournoi se sont affairés à effectuer le tirage au sort du tableau principal.

Des qualifications courues au Challenger

Des qualifications forts courues, quelques forfaits ainsi qu'un tirage au sort qui promet quelques confrontations intéressantes au premier tour, voilà ce qui résume la première journée de la 23e édition du Challenger Banque Nationale de tennis de Granby.

Samedi matin, d'abord, on a été surpris de voir que 32 femmes et 26 hommes participaient aux qualifications. Car il y a des années où on était loin de se presser autant pour rentrer dans le tableau de Granby. D'ailleurs, on jouait encore après le coucher du soleil, quelque chose qu'on n'a pas vu souvent lors de la première journée des qualifs.

Évidemment, plusieurs Canadiens tentaient leur chance. Mais encore une fois, il n'y avait aucun joueur de la région.

Avant que ne soit effectué le tirage au sort du tableau principal, on a dévoilé l'identité des joueurs qui s'étaient retirés du tournoi. Car s'il y en a toujours au moins quelques-uns, on espère que ce ne sera pas de trop gros noms. Michael Mmoh (121e au monde et troisième favori), un bel espoir du tennis américain, et la Japonaise Risa Osaki, qui avait triomphé en 2013, ont fait savoir qu'ils ne viendraient finalement pas chez nous.

Plus tôt cette semaine, Carol Zhao, blessée, avait annoncé qu'elle allait passer un tour. Zhao, on le sait, est la Canadienne la mieux classée en vertu de son 135e rang mondial.

À l'opposé, les gens de Tennis Canada ont accordé à Samuel Monette, Alexis Galarneau, Pavel Krainik et Benjamin Sigouin ainsi qu'à Leyla Annie Fernandez, Isabelle Boulais, Jada Bui et Tiffany Lagarde, tous des membres de la relève et évidemment tous des Canadiens, des laissez-passer.

Rebecca Marino devait obtenir un laissez-passer, mais elle a finalement réussi à se faufiler directement jusqu'au tableau principal. Ex-38e joueuse mondiale, l'athlète de la Colombie-Britannique, qui revient après s'être tenue loin des courts pendant cinq ans, constituera une attraction majeure à Granby cette semaine.

Au premier tour, Marino, qui a remporté le Challenger de Winnipeg il y a deux semaines, a rendez-vous avec la Française Manon Arcangioli. 

Finaliste à Granby l'an dernier, Katherine Sebov croisera quant à elle le fer avec Tiffany Lagarde dans le cadre d'un affrontement dont l'issue mettra forcément un terme au parcours d'une Canadienne.

Chez les hommes, le favori et 76e joueur mondial Pierre-Hughes Herbert se frottera à son compatriote français Vincent Millot, champion à Granby en 2015, à l'occasion d'un match qui a ce qu'il faut pour susciter l'intérêt. 

Ugo Humbert, qui sera opposé au jeune Alexis Galarneau, est un autre Français qui attire notre attention. Après avoir éliminé successivement les Canadiens Brayden Schnur, Benjamin Sigouin et Peter Polansky, le 257e joueur mondial fera les frais de la finale du Challenger de Gatineau dimanche.

Parlant de Gatineau, l'Ontarienne Bianca Andreescu, troisième favorite à Granby et 185e joueuse mondiale, a remporté les honneurs du double en compagnie de l'Américaine Carson Branstine samedi. Elle avait perdu au premier tour en simple.

Les qualifications du tournoi de Granby reprendront à 10h, dimanche.