Au cours d’une carrière qui aura duré 14 ans, Maude Croteau-Vaillancourt a accumulé des dizaines de médailles, mais aussi de précieux souvenirs.
Au cours d’une carrière qui aura duré 14 ans, Maude Croteau-Vaillancourt a accumulé des dizaines de médailles, mais aussi de précieux souvenirs.

Des médailles et des souvenirs pour Maude Croteau-Vaillancourt

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Maude Croteau-Vaillancourt vient d’annoncer la fin de sa carrière en athlétisme, une belle aventure qui aura duré 14 ans. En cours de route, la Roxtonaise a accumulé des centaines de médailles, mais aussi de précieux souvenirs.

Il y a quelques années, Maude et son entraîneuse, Annie Potvin, ont convenu de prolonger leur association jusqu’à la fin de ses études universitaires. L’athlète de 22 ans complètera bientôt son baccalauréat en communications, mais elle reconnaît que la pandémie de la COVID-19 a aussi pesé dans la balance.

«Il n’y a pas de saison cet été et les entraînements doivent se faire à la maison. Je trouvais ça plus difficile. Plutôt que de m’entraîner pour ne pas compétitionner, j’ai décidé que c’était le temps de mettre un terme à ma carrière», explique la spécialiste du saut en hauteur.

Un brin nostalgique, la résidente de Roxton Pond est néanmoins convaincue d’avoir fait le bon choix.

«J’ai commencé l’athlétisme très jeune et ça m’a permis d’évoluer et de vivre de belles expériences. Le sport m’a forcé à être organisée et disciplinée», indique l’ex-représentante du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke.

«Mais je suis maintenant prête à passer à autre chose.»

Maude Croteau-Vaillancourt

De précieux records

Il faut dire que depuis 2006, Maude Croteau-Vaillancourt a «pas mal tout fait» en athlétisme, des longues distances au triple saut, en passant par la course de haies et le lancer du javelot. Au milieu de son adolescence, elle a toutefois décidé de se concentrer principalement sur le saut en hauteur, la discipline qui lui apportait «le plus de succès et de plaisir».

C’est d’ailleurs cette discipline qui lui a permis de participer aux Jeux panaméricains juniors de 2017, au Pérou. Maude avait terminé au huitième rang avec une performance de 1.73m, mais ses souvenirs vont bien au-delà de ce résultat.

«Ça a été une expérience extraordinaire, avec des athlètes qui ont la même passion pour le sport. (...) J’ai pu représenter mon pays et compétitionner contre les meilleurs des Amériques», souligne-t-elle.

Parmi ses principaux faits d’armes, on retrouve évidemment le record personnel (1.8m) enregistré l’automne dernier, lors d’une compétition tenue à l’Université McGill. «Pour moi, atteindre ce club sélect était un rêve, mais un rêve atteignable. J’ai aussi égalé le record de ma coach.»

Toujours dans l’uniforme du Vert et Or, Maude a triomphé dans le cadre des championnats canadiens universitaires au printemps 2019.

Plus tôt dans sa carrière, elle a notamment brillé lors de la 49e finale des Jeux du Québec, organisée dans l’agglomération de Longueuil à l’été 2014. La fierté locale avait alors porté le drapeau de Richelieu-Yamaska lors de la cérémonie d’ouverture, avant de fracasser le record des Jeux chez les juvéniles.

Maude Croteau-Vaillancourt en compagnie de son entraîneuse, Annie Potvin

Aucun regret 

Maude Croteau-Vaillancourt aurait certes aimé obtenir de meilleurs résultats aux Jeux du Canada, mais elle affirme n'avoir aucun regret au moment de tirer un trait sur sa carrière.

«J’ai toujours poussé mes limites. Je suis allé au bout des choses, et je suis fière de moi pour ça.»

La Roxtonaise remercie tous ceux qui l’ont aidé à progresser, en commençant par Annie Potvin et Pierre Gosselin, qu’elle a côtoyé au Club d’athlétisme Adrénaline. Et ses parents, bien entendu, qui lui ont offert le support dont elle avait besoin.

Au cours des prochaines semaines, Maude terminera ses cours à distance, COVID-19 oblige. Elle attaquera ensuite le marché du travail, mais chaque chose en son temps. «Je ne me mets aucune pression. J’aimerais aussi continuer de voyager, mais sans avoir à performer dans mon sport.»