De retour à l’entraînement depuis samedi, les Inouk amorceront leur calendrier préparatoire à Salaberry-de-Valleyfield jeudi soir.
De retour à l’entraînement depuis samedi, les Inouk amorceront leur calendrier préparatoire à Salaberry-de-Valleyfield jeudi soir.

Des matchs préparatoires à 4 contre 4 dans la LHJAAAQ

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Comme on pouvait s’y attendre en période de pandémie, le calendrier préparatoire de la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) débutera dans une formule inédite jeudi soir. Conformément aux mesures prévues pour la phase 5 du plan de déconfinement de Hockey Québec, l’action se déroulerait à 4 contre 4 et sans contact.

Chaque confrontation impliquera deux mini-matchs d’une durée approximative de 1h30 impliquant neuf joueurs (gardien compris) de chaque côté. Ce sera notamment le cas à Salaberry-de-Valleyfield jeudi, puis à Granby le lendemain soir.

On ignore présentement si un retour à la normale sera possible à temps pour le lancement de la saison régulière, le vendredi 11 septembre.

«Nous vivons beaucoup d’ajustements, mais l’important pour nous reste de permettre à nos jeunes de jouer au hockey», a affirmé le président et gouverneur des Forts de Chambly, Marc-André Houle, qui a répondu aux questions de La Voix de l’Est via le compte Facebook de la LHJAAAQ.

La phase 5 du plan de Hockey Québec prévoit que chacun dispute des parties «à l’intérieur de sa région ou d’une région limitrophe.» 

Toutes les mesures sanitaires imposées par la direction de la santé publique seront évidemment en vigueur, ce qui inclut le lavage des mains et la limite de 250 spectateurs. Le port du masque sera obligatoire pour les amateurs de 10 ans et plus.

Un processus différent

Dans un tel contexte, les hommes de hockey de la LHJAAAQ n’ont d’autres choix que de se préparer à toutes éventualités.

«C’est complètement nouveau ce qu’on vit présentement. Comme partout dans la société, des changements nous arrivent presque chaque jour», a confirmé le directeur général des Inouk, Samuel Bessette.

Ce dernier estime que le processus d’évaluation sera forcément différent durant cette présaison, avec l’absence de contacts et du jeu beaucoup plus ouvert.

«Évidemment, les stratégies ne sont pas les mêmes à 4 contre 4. Par contre, les bons joueurs de hockey devraient quand même sortir du lot.»

Le camp d’entraînement des Inouk devait reprendre mercredi soir après une pause de deux jours. Sondé en début d’après-midi, Bessette s’attendait à voir de nouveaux visages, dont quelques joueurs à l’essai. Nouvel entraîneur-chef des Inouk, Alex Bourret, aura aussi son mot à dire concernant la composition des deux mini-formations qui se mesureront aux Braves jeudi soir.