Selon l’entraîneur Scott Cannon, les joueurs des Maroons travaillent fort et ça commence à rapporter.

Des Maroons sur la bonne voie

Après avoir perdu leurs six premiers matchs, dont deux en bris d’égalité, les Maroons de Waterloo ont remporté trois de leurs cinq dernières rencontres au sein de la Ligue de hockey senior A Richelieu. Et l’entraîneur Scott Cannon aime beaucoup ce qu’il voit de sa troupe.

« Il ne faut jamais oublier que nous sommes une équipe d’expansion et que nous sommes encore à nous adapter, à nous ajuster, explique Cannon. Mais la progression est là, elle est évidente et nous sommes clairement sur la bonne voie. »

Samedi, les Maroons recevront la Méchante Virée de Varennes (3-10), la pire équipe de la LHSR. L’occasion est belle pour les locaux d’ajouter deux points… et encore un peu de confiance.

« Je pense que nos partisans apprécient l’effort que l’on fournit. Les gars sont sérieux, ils voient que l’organisation est sérieuse et tout le monde pousse dans la même direction. »

Cannon, qui coachait dans le junior AA à Brossard avant de s’amener à Waterloo, affirme qu’il aime travailler pour les propriétaires Daniel Roy et Karine Beauregard, « qui sont passionnés, qui sont là pour les bonnes raisons et qui sont constamment à la recherche d’idées pour améliorer l’équipe et attirer les amateurs à l’aréna ».

« Personnellement, j’ai été très étonné par le niveau de jeu de la Ligue Richelieu. Ça patine, c’est intense, il y a beaucoup de talent. Je vis une belle expérience ici. »

Des ajouts

Les Maroons, on va se le dire, ne comptent pas beaucoup de vedettes au sein de leur alignement, malheureusement composé d’aucun joueur de la région. Cannon mise sur l’effort collectif pour arriver à obtenir de bons résultats.

« Les gars travaillent fort, reprend Cannon. Ils mettent leur cœur sur la glace et ça commence à rapporter. »

N’empêche que les Maroons ont fait quelques ajouts à leur formation, des ajouts qui font une différence. Comme celle de Stefano Momesso, le fils de l’ancien du Canadien, qui a déjà marqué cinq buts en quatre matchs.

« Stefano a joué dans le junior AAA, au hockey universitaire et il a même disputé quelques matchs dans la Ligue de la Côte Est. Il a du talent et c’est une bonne personne, en plus. »

Cannon parlera aussi d’Éric David, un défenseur celui-là, qui a joué dans le junior AAA, dans la NCAA, en France et dans la Ligue nord-américaine.

« C’est clairement un gros ajout à notre défensive. »

Avec 19 points dont huit buts en 11 matchs, Patrick Provencher mène pour sa part la colonne des marqueurs des Maroons.

Comme c’est arrivé quelques fois depuis le début de la saison, les gens de la LHSR ont eu la mauvaise idée de mettre les trois équipes de la région à l’horaire en même temps à domicile. C’est ainsi que samedi soir, outre le match des Maroons, le Cuisines Action de Farnham (8-6) reçoit les Mustangs de Saint-Hubert alors que les Bulls de Bedford (5-7-1) accueillent le JC Perreault HC de Saint-Roch-de-l’Achigan.