Comme il n’a pas été autorisé de tenir des matchs, Baseball mineur Granby prévoit au moins deux semaines où les jeunes âgés de 4 à 18 ans pourront prendre part à des ateliers gratuitement afin de développer leurs habiletés individuelles, du lundi au jeudi.
Comme il n’a pas été autorisé de tenir des matchs, Baseball mineur Granby prévoit au moins deux semaines où les jeunes âgés de 4 à 18 ans pourront prendre part à des ateliers gratuitement afin de développer leurs habiletés individuelles, du lundi au jeudi.

Des jeunes comblés d'enfin se lancer la balle

Le Centre sportif Louis-Choinière a été pris d’assaut par des joueurs de baseball, lundi à 18 h 30, alors que le Baseball mineur Granby lançait sa saison. Pas moins de 70 adeptes d’âge atome et pee-wee ont eu l’occasion de pratiquer leurs habiletés à travers cinq ateliers différents pour cette ouverture hors de l’ordinaire.

«C’est fou raide, c’est plus que ce que je m’attendais. J’ai été surpris d’avoir une cinquantaine d’atomes dont beaucoup de nouveaux visages», s’est réjoui François Lemay, président de Baseball mineur Granby.

La semaine dernière, Baseball Québec a pondu un plan de relance décliné en sept «manches». Déjà, les jeunes peuvent se lancer la balle dans des groupes d’une capacité maximum de 15 joueurs, incluant les entraîneurs et parents qui aident sur le terrain, dans le cadre de la deuxième étape.

«Juste ça, c’est le fun, lance M. Lemay. L’objectif, c’est viens au terrain, lave-toi les mains et viens t’amuser.»

Henri, 7 ans, était impatient de se dégourdir les jambes, lundi soir.

«J’avais trop hâte. J’aime tout, j’aime courir, j’aime frapper, j’aime lancer. J’aime beaucoup jouer avec mes amis et me faire des nouveaux amis», a-t-il offert comme réponse lorsqu’on lui a demandé ce qu’il aimait de ce sport.

À LIRE AUSSI: Baseball Québec dévoile un plan de relance

Sa sœur Rose, 9 ans, qui a trouvé le confinement «un peu long», allait prendre part aux ateliers de mardi.

Marie-Ève Tétreault et Ryan Chomiuk en compagnie de leur trois enfants, Victor, Rose et Henri

Pour Henri et Rose — sans oublier le jeune Victor, 5 ans —, l’amour pour ce sport est né rapidement: chacun d’eux entame leur troisième saison. Leur père, Ryan Chomiuk, était lui aussi sur le terrain à titre d’entraîneur. Il avoue qu’il était temps que le baseball reprenne.

«Ça fait un mois qu’on joue au baseball sur mon terrain. Il me reste plus de gazon», dit-il en riant.

Comme il n’a pas été autorisé de tenir des matchs, Baseball mineur Granby prévoit au moins deux semaines où les jeunes âgés de 4 à 18 ans pourront prendre part à des ateliers gratuitement afin de développer leurs habiletés individuelles, du lundi au jeudi. Aucune inscription n’est requise. L’horaire est disponible sur la page Facebook de l’organisation.

Groupes

M. Lemay était reconnaissant de l’aide que les bénévoles ont apportée pour la tenue des portes ouvertes. Pas moins d’une vingtaine de personnes ont répondu à l’appel en plus des neuf responsables plateau. Les catégories d’âge ont été séparées en plusieurs petits groupes et la distanciation sociale semble avoir été facile à respecter.

«Les jeunes sont rendus habitués», a lancé Valérie Gagné, vice-présidente du conseil d’administration.

Mardi soir, ce sera au tour des moustiques, des bantams midgets et des novices six ans de montrer leur savoir-faire.