Grande gagnante de cette «COVID-Compé», Andréanne Ravenelle a ainsi mérité une bourse de 500$.
Grande gagnante de cette «COVID-Compé», Andréanne Ravenelle a ainsi mérité une bourse de 500$.

Des Hirondelles brillent à distance

Loin de se laisser abattre par la crise de la COVID-19, les jeunes membres du club de gymnastique Les Hirondelles de Granby font preuve d’ingéniosité afin de continuer de pratiquer leur sport préféré. Andréanne Ravenelle et Matisse Daniel ont d’ailleurs triomphé dans le cadre d’une compétition multidisciplinaire organisée en ligne.

Grande gagnante de cette «COVID-Compé», Andréanne a ainsi mérité une bourse de 500$, tandis qu’une récompense de 250$ est associée à la seconde place de Matisse.

À LIRE AUSSI: La magie du web au service des Hirondelles

La préparatrice physique Andréanne Fournier, mieux connue en tant que «Coach Andy» dans son domaine, a eu l’idée de lancer une compétition destinée aux athlètes pratiquant des sports artistiques. Ceux-ci devaient fournir la vidéo d’une courte routine, laquelle a ensuite été analysée par un jury externe et indépendant. Le volet artistique, les éléments techniques et l’exécution ont été pris en compte.

Captées dans leurs cours extérieures respectives, les routines des deux Granbyennes ont visiblement plu aux juges.

«C’est un bel accomplissement pour nos filles, qui n’ont jamais abandonné malgré la crise», souligne la directrice générale des Hirondelles, Marie-Claude Vallée.

Âgée de 14 ans, Andréanne Ravenelle figure parmi les gymnastes les plus prometteuses au sein du club local.

«C’est vraiment crève-cœur que toutes les compétitions aient annulé, parce que je suis certaine qu’Andréanne aurait participé au Championnat de l’Est, qui mène aux nationaux…»

Aucune représentante des Hirondelles n’atteint le Championnat de l’Est depuis l’entrée en fonction de Mme Vallée, il y a 15 ans.

Matisse Daniel, 13 ans, est aussi considérée comme une athlète de haut niveau.

Matisse Daniel

Des cours populaires

L’équipe des Hirondelles a innové le mois dernier en relançant ses cours en ligne, après une pause de moins de 48h. Les entraîneurs des volets récréatifs et compétitifs ont évidemment adapté la formation en cette période de confinement.

Signe que l’engouement est bien présent, Marie-Claude Vallée a reçu les photos de « bout’choux» désirant aussi profiter de ces cours virtuels. Huit groupes pour les enfants de 3-4 ans ont donc été ajoutés depuis.

Le web permettra également aux Hirondelles de présenter le spectacle prévu à la fin mai.

«On va filmer les différentes parties et mettre ça sur un réseau privé. À 19h le samedi, on pourra tous s’asseoir et regarder ça ensemble, mais à distance.»

«Malgré la crise, il ne faut pas lâcher ! Sinon, la vie serait trop plate…»