Le joueur-gérant Manuel Charron-Paris est plutôt satisfait du départ des Indians de Granby, qui montrent une fiche de trois victoires et autant de défaites au sein de la Ligue de baseball senior de la Vallée des Forts.

Des hauts et des bas pour les Indians

À défaut d’être ravi du début de saison de son équipe, Manuel Charron-Paris est plutôt satisfait du départ des Indians de Granby, qui montrent une fiche de trois victoires et autant de défaites au sein de la Ligue de baseball senior de la Vallée des Forts.

Jeudi soir, les Indians se sont inclinés 6-3 devant les Marlins, à Sorel-Tracy. Ils retrouveront les Marlins pas plus tard que lundi soir, au stade Napoléon-Fontaine.

« On a eu des hauts et des bas, mais les gars ne lâchent jamais et ils ont une attitude positive, explique Charron-Paris, qui est joueur-gérant. On frappe bien (moyenne de ,373, la meilleure du circuit), nos lanceurs sont sur la bonne voie, mais notre défensive, il faut le dire, en arrache. »

Avant le début de la saison, Charron-Paris avait affirmé qu’il visait les grands honneurs. « Le meilleur est à venir », pense-t-il.

Jeudi, les Indians ont accueilli un nouveau joueur. Un bonhomme bien connu, par contre : Jean-Philippe Primeau, le seul gérant qu’avait connu l’équipe avant cette saison.

« J’ai dû parler aux joueurs avant de reprendre Jean-Philippe, avoue Charon-Paris. Honnêtement, son départ en plein milieu des séries l’an dernier a été mal perçu par certains. Il est revenu avec une bonne attitude et je sais qu’il peut nous aider au poste de receveur. Mais attention, il ne revient uniquement qu’à titre de joueur, il ne prendra aucune décision pour le reste. »

Charron-Paris a aussi rouvert la porte à Émilie Laliberté, de retour à temps plein. Elle devait agir à titre de « remplaçante de luxe » au départ.

« Émilie joue au deuxième coussin et comme receveur. Je suis content qu’elle soit là à chacun des matchs. »

À l’opposé, les Indians ont libéré Jonathan Frenette.

Quant aux Braves d’Acton Vale, ils sont toujours à la recherche de leur première victoire. Après six matchs (0-6), les p’tits nouveaux de la LBSVF ont accordé 66 points en n’en ont enregistré que 12.

Les Braves recevront les Cubs de La Prairie samedi soir au stade Léo-Asselin.

Junior AA: Gariépy en a assez

Pendant ce temps-là, les Guerriers junior AA ont une fiche de deux victoires et six défaites dans la Ligue junior majeur de Québec. Et le gérant Ben Gariépy, qui était pourtant très optimiste avant le début de la campagne, réfléchit à son avenir.

« Je suis tanné, écœuré!, lance-t-il. À Québec (samedi, lors d’un programme double), une dizaine de mes joueurs seront absents pour des raisons qui sont loin d’être toujours acceptables. J’ai besoin de joueurs qui aiment le baseball et qui veulent jouer. Là, ça manque cruellement de sérieux. »

Gariépy se donne une semaine, dit-il, pour décider s’il va demeurer en poste ou non.