Après avoir profité de la deuxième chance offerte par la Ligue de baseball junior élite du Québec, les Guerriers vont se mesurer aux Orioles de Montréal en demi-finale. Sur la photo, Sébastien Léger, qui a cogné un circuit face aux Alouettes de Charlesbourg dimanche soir.

Des Guerriers négligés face aux Orioles

«À 80% des chances», pour reprendre les mots du gérant Denis Lamontagne, le jeune Thomas Sansregret sera le lanceur partant des Guerriers, mardi soir, alors que la troupe granbyenne entamera sa série demi-finale au meilleur de sept matchs en accueillant les Orioles de Montréal au stade Napoléon-Fontaine.

Depuis le début des séries, Sansregret, qui arrive des rangs midgets, n’a pas obtenu de décisions, lui qui montre une moyenne de points mérités de 6,00 en deux petites manches et un tiers de travail.

«J’ai confiance à Thomas, mais il reste que la journée de dimanche a fait en sorte qu’on a hypothéqué un peu plus nos bras après cette longue série face à LaSalle», a expliqué Lamontagne. 

Bien qu’ils aient terminé la saison derrière les Guerriers au classement, les Orioles sont favoris pour remporter cette série. Les Orioles, il faut le dire, n’ont perdu aucun joueur au profit des collèges américains et sont passablement plus expérimentés que les Guerriers.

«N’ayons pas peur des mots, Montréal est largement favori, a tranché Lamontagne, qui ne veut pas mettre davantage de pression sur ses joueurs. Voyons maintenant comment nos jeunes vont se comporter face à une équipe équipée pour le gros ouvrage comme les Orioles. J’ai vraiment hâte de voir.»

Les partisans aussi.