Il y a un an, Andrew Ranger n’avait pas réussi à terminer l’épreuve de Loudon en raison d’ennuis mécaniques.

Des essais pas au goût de Ranger

Les choses n’ont pas été au goût d’Andrew Ranger, vendredi après-midi, à l’occasion des essais libres présentés en vue de l’épreuve de London de la série canadienne de NASCAR.

« On a essayé de nouveaux pneus à la fin des pratiques et ce n’était manifestement pas une bonne idée, a expliqué Ranger, qui s’est contenté du 11e meilleur temps parmi les 20 engagés sur l’ovale d’un mille et demi du New Hampshire. Mais bon, y’a pas de quoi paniquer non plus… »

La mauvaise nouvelle, pour le pilote originaire de Roxton Pond, c’est que Kevin Lacroix, qui possède une avance de deux points sur lui en tête du championnat, a obtenu le meilleur chrono.

« C’est Kevin qui a gagné ici l’an dernier et c’est un circuit sur lequel il est à l’aise. Mais c’est pas grave, il reste les qualifications et la course (samedi à midi). »

L’an dernier, Ranger n’était toutefois pas parvenu à finir la course de Loudon, lui qui avait abandonné au 75e tour de l’épreuve prévue pour 100 en raison d’ennuis mécaniques.

D.J. Kennington et Alex Labbé ont été les deuxième et troisième plus rapides vendredi.

Du brasse-camarade ?

Bien qu’il s’en défende, Kevin Lacroix, on le sait, ne craint pas de brasser en piste. Et Andrew Ranger s’attend à ce que le pilote de Saint-Eustache, qui sent l’odeur du championnat, ne fasse pas de cadeaux à personne en fin de semaine.

« Kevin est un bon pilote et il veut gagner, c’est sûr, a-t-il dit. Moi, je vais faire ce que j’ai à faire et on verra comment ça se passe. »

Avec seulement deux courses à faire au calendrier, on sent la pression monter. Ranger répète qu’il est un brin stressé, mais qu’il s’agit de bon stress.

« C’est l’fun d’être dans la course au championnat aussi tard dans la saison. C’est l’fun et c’est excitant. En même temps que la tension monte, je ne sens pas de pression supplémentaire de la part de mes patrons (ceux de Mopar, qui paient son salaire) et je l’apprécie. Le message que j’ai, c’est : “Amuse-toi !” »

Les résultats de Loudon auront évidemment une incidence sur le championnat, mais c’est à la piste de Jukasa, dans une semaine, que tout va se régler.

« À moins que Kevin ou moi soyons victimes d’une grosse malchance, il ne se décidera rien ici ce week-end. Mais lui comme moi, on est ici pour gagner, c’est sûr. »