Vasek Pospisil s’est retiré du Challenger de Gatineau plus tôt cette semaine.

Des cas douteux et des retraits au Challenger

Quelques noms intéressants représentent des cas douteux à 48 heures du début du 24e Challenger Banque Nationale de tennis de Granby.

C’est ainsi que Vasek Pospisil, assurément le plus gros nom du tableau masculin, s’est retiré du Challenger de Gatineau, plus tôt cette semaine, en raison d’une blessure à un poignet. Champion à Granby en 2012 et ex-25e joueur mondial, l’athlète de Vancouver est toujours en lice chez nous, mais personne n’est absolument sûr de sa présence à compter du début de la semaine.

« Vasek ne s’est pas retiré, a affirmé Francis Milloy, directeur-adjoint du tournoi de Granby. Ça ne garantit rien, c’est vrai, mais il est toujours là. »

Le Français Antoine Hoang, qui faisait office de favori, s’est officiellement retiré. Hoang s’est incliné à son premier match à Gatineau face au Québécois Alexis Galarneau, qui est attendu à Granby après avoir atteint le troisième tour en Outaouais.

Un autre qui s’est retiré, c’est le Français Vincent Millot, un autre ex-champion de Granby.

Chez les dames, on ne sait trop quels sont les plans de la Canadienne Rebecca Marino, qui n’a joué que le double à Gatineau et qui se remet d’une blessure.

Les joueurs qui se retirent à la dernière minute sont monnaie courante au tennis, en particulier lors des tournois de type Challenger. Au fil des ans, le tournoi de Granby a parfois été victime d’un nombre impressionnant de retraits.

« C’est malheureux quand ça arrive, mais ça fait partie du jeu », a repris Francis Milloy.

Trois Canadiennes dans le carré d'as à Gatineau

Comme c’est devenu la tradition, un grand nombre de joueurs que l’on retrouvera à Granby à compter de lundi seront passés par Gatineau auparavant. Si aucun Canadien n'est allé plus loin que les huitièmes de finale, trois Canadiennes participeront aux demi-finales, samedi.

C’est ainsi que Leylah Fernandez, François Abanda et Carson Branstine sont toutes parvenues à faire leur place dans le carré d'as. Fernandez, qui a remporté le volet junior des Internationaux de France au début de juin, et Abanda, qui est de retour au jeu après avoir soigné une blessure, vont d'ailleurs s'affronter. 

Fernandez et Abanda sont attendues à Granby. On ne sait trop au sujet de Branstine, 18 ans.

Même si l’action du Challenger ne débute que lundi matin à la suite de la nouvelle formule imposée par l’ATP et l’ITF, les organisateurs ont prévu quelques activités en fin de semaine, question de calmer l’impatience des amateurs, habitués aux matchs des qualifications du premier week-end. Visites guidées et portes ouvertes sont ainsi prévues samedi et dimanche alors qu’un match amical opposant le maire Pascal Bonin et le directeur du tournoi Eugène Lapierre aura lieu dimanche.

Entourant Réjean Boulet (à gauche) et Camille LeBlanc, on reconnaît de gauche à droite Alain Faucher, président et directeur général du Challenger, Pierre Forand, d’Interplus, partenaire du Panthéon, ainsi que Marc Gendron, rédacteur en chef de La Voix de l’Est, aussi partenaire du Panthéon

BOULET ET LEBLANC OFFICIELLEMENT INTRONISÉS AU PANTHÉON

En marge du début des activités du 24e Challenger Banque Nationale de Granby, le Panthéon du tennis granbyen a officiellement ouvert ses portes à Réjean Boulet et Camille LeBlanc, vendredi soir. 

Deux grands bénévoles de l’histoire du tennis à Granby, messieurs Boulet et LeBlanc ont accepté l’honneur avec humilité et un brin d’humour. Michel Tassé