Esteban Deschênes (12 ans), Ulysse Deschênes (16 ans), François Harvey (15 ans), Geneviève Harvey (18 ans) et Louis-Philippe Harvey (13 ans), du Corps de cadets de la Marine royale canadienne 291 Waterloo, participent au Championnat national de biathlon des cadets, cette semaine à Valcartier.

Des athlètes locaux au Championnat national de biathlon des cadets

Des cadets sportifs de partout au Canada, dont cinq provenant du Corps de cadets de la marine de Waterloo, se trouvent à Valcartier pour la semaine de relâche. Ils participent, jusqu’au 7 mars, au Championnat national de biathlon des cadets, qui regroupe les meilleurs athlètes de chaque province et territoire.

La semaine de compétitions se tient au centre Myriam-Bédard sur la base des Forces canadiennes de Valcartier. Quatre épreuves attendent près de 130 cadets de 12 à 18 ans, soit deux individuelles (le sprint et le départ de masse) et deux par équipes (le relais et la course patrouille).

La course patrouille est une épreuve spécifique au programme des cadets. Impliquant des équipes de quatre, elle débute au champ de tir et se termine lorsque la dernière cible a été atteinte par le dernier cadet à tirer. « Pendant la partie où ils font du ski, les membres doivent rester très proches. Ils ne peuvent pas trop s’éloigner, explique la capitaine Lissa Rivet. Ça donne un esprit d’équipe particulier. Si un membre de l’équipe est moins rapide, ça s’encourage puisqu’il faut que la vitesse soit la même pour toute l’équipe. »

Chaque province sélectionnait ses athlètes pour le championnat national lors d’une compétition provinciale. Au Québec, les vingt meilleurs ont été choisis. Dix d’entre eux proviennent de l’Estrie.

Du Corps de cadet de la marine de Waterloo, des membres de la famille Harvey et de la famille Deschênes ont été sélectionnés. « Dans l’équipe Québec, c’est pas mal une affaire de famille », remarque la capitaine Rivet.

Du ski de fond au biathlon

Ulysse Deschênes et son frère Esteban concourent pour la première fois au Championnat national de biathlon des cadets. Les deux Bromontois ne font partie des cadets que depuis octobre dernier.

Ulysse, 16 ans, a été invité au sein des cadets par les frères Harvey, qui croyaient qu’il s’y plairait. C’est le cas. « J’adore ça, l’ambiance est super, évoque-t-il. On rencontre plein de gens. »

Il était toutefois déjà initié au biathlon. « C’est ma troisième année dans le biathlon civil. Avant, on faisait du ski de fond et mon frère et moi, on a essayé le biathlon. On a aimé ça. »

Les deux frères trouvent d’ailleurs du plaisir à pratiquer le même sport et à pouvoir s’entraîner ensemble.

Des années de passion

Pour Geneviève Harvey, il s’agit de sa dernière participation à ce championnat. À 18 ans, elle quittera bientôt les cadets. « Je suis entrée dans les cadets à 12 ans, dès que j’ai pu m’inscrire. Avec mes parents qui sont impliqués, ça a tout le temps fait partie de ma vie. Ils sont encore officiers CIC (cadres des instructeurs de cadets). Mes deux frères aussi ont toujours gravité autour de ça. »

Les Harvey demeurent à Sherbrooke, mais sont membres du corps de cadet de Waterloo pour des raisons personnelles.

Au fil des ans, Geneviève a fait de la voile, des activités de drille, de la musique et du biathlon, entre autres choses. Le biathlon est toutefois ce qui la passionne. Elle fait du ski depuis ses sept ans et est membre du club Biathlon Estrie, fondé par ses parents.

« Au début, j’aimais ça parce que ça me faisait bouger, ça me faisait sortir. Avec le temps, je me suis rendu compte que c’était beaucoup le côté technique que j’aimais. Il y a beaucoup de choses que tu peux prendre en compte avant et pendant une course, comme la technique de ski et de tir, la préparation mentale. Ce sont les défis technique, physique et mental qui font que je trouve ça intéressant et que ça me fait du bien. »

Elle participe au championnat depuis six ans. Pour sa dernière année, elle souhaite repartir avec le trophée de la meilleure athlète de sa catégorie. « Mais je sais que, en même temps, il y a de petits imprévus qui peuvent arriver. Je l’ai échappé plusieurs fois, mais là, j’aimerais l’avoir. C’est maintenant ou jamais. »

Grâce au programme sport-études du Cégep de Sherbrooke, où elle étudie en musique, elle peut s’adonner à son sport régulièrement. Elle veut continuer à compétitionner et aller aux Championnats canadiens de biathlon avant la fin de ses études collégiales.