Jérémie Allard (à gauche) a reçu le drapeau de la région des mains du cycliste Ludovik Joseph de Lac-Brome.

Derniers préparatifs avant les Jeux du Québec

La 54e édition des Jeux du Québec débutera dans quelques jours à Québec. Pour les responsables de la délégation Richelieu-Yamaska, le dernier blitz de préparation est en cours. Plus de 200 athlètes, entraîneurs, accompagnateurs et membres de l’équipe de mission représenteront la région sur place. Pour les jeunes athlètes, c’est l’expérience d’une vie qui les attend.

Si l’équipe de la délégation anticipe avec impatience le lancement des compétitions, une foule de petites choses restent à régler. « Le diable est dans les détails, lance la chef de la délégation Diane Gosselin. Nous avons de grosses étapes de faites : les jeunes sont inscrits, les rencontres préparatoires avec les accompagnateurs, les entraîneurs et les parents, c’est réglé. Il reste des petites questions, mais on échange régulièrement avec le comité organisateur qui est vraiment efficace. »

La participation aux Jeux du Québec est pour chaque cohorte une expérience exceptionnelle. La 54e édition s’annonce comme une expérience particulièrement intéressante en raison de la formule épousée par les organisateurs à Québec. Pour une première fois, les participants seront hébergés sous un même pavillon, ce qui n’est pas sans représenter un défi logistique.

« Pour l’expérience, c’est magnifique, mais pour nous c’est un défi de cohabiter avec 18 autres régions. [...] Nous nous sommes donné des règles de cohabitation parce que nous allons devoir être vraiment sur la coche. Ça emmène également aussi de la facilité puisque les gens n’auront pas à se casser la tête pour passer de l’hébergement vers le site d’alimentation puis le site de compétition. C’est une nouvelle formule accueillie favorablement », souligne Diane Gosselin.

Les Jeux du Québec verront également le retour des cérémonies extérieures, une première depuis une dizaine d’années selon Diane Gosselin. Elles se dérouleront devant le Manège militaire à la place George-V le 1er mars, pour la cérémonie d’ouverture et le 9 mars pour la cérémonie de clôture.

Sports régionaux

Compte tenu des nouvelles règles de sélection qui s’appliquent aux athlètes, il s’agit d’une bonne cohorte, estime la chef de la délégation Richelieu-Yamaska.

« Avec les nouvelles règles d’admissibilité mises en place, ils doivent avoir obtenu le niveau Espoir, soit en réalisant certaines performances ou en prenant part à un certain nombre de camps et de compétitions reconnues. Ça varie selon les sports », précise Mme Gosselin.

Ces règles avaient considérablement dégarni la cohorte aux derniers Jeux de Thetford Mines l’été dernier. Les organisations sportives semblent toutefois avoir pu corriger le tir puisque la taille de la cohorte de ces 54e Jeux est comparable à celle qui s’était rendue aux Jeux d’Alma en 2017 (164 athlètes). Seul un sport, l’escrime, n’a pas réussi à envoyer l’un de ses représentants gonfler la délégation de Richelieu-Yamaska.

Porte-drapeau

Le drapeau de la délégation sera porté par un membre du club de patinage artistique de Saint-Césaire lors de la cérémonie d’ouverture. C’est en effet Jérémy Allard qui aura l’honneur de mener la délégation.

Pour le natif de Sainte-Angèle-de-Monnoir, il s’agira d’une seconde participation aux Jeux du Québec puisqu’il avait remporté l’argent en catégorie juvénile aux Jeux d’Alma en 2017. Il avait toutefois subi une importance blessure à la suite de ces Jeux, ce qui avait freiné son développement.

« Je me suis blessé à un ligament au genou et subi une déchirure de la membrane interosseuse. J’ai dû arrêter de m’entraîner pendant six mois, mais là, je suis bien préparé et bien motivé », souligne le jeune homme.

Les 54e Jeux du Québec débuteront le 1er mars prochain avec l’arrivée des athlètes et la cérémonie d’ouverture à Québec. Le premier bloc de compétition sera lancé le samedi 2 mars avec notamment le hockey masculin, la boxe, la gymnastique, le biathlon et le badminton. Le second bloc (du 5 au 9 mars) sera entre autres consacré au curling, à l’haltérophilie et hockey féminin.

Plus de 2700 athlètes, entraîneurs et accompagnateurs sont attendus à cet important rendez-vous sportif.