Denis Lamontagne à l’époque où il lançait encore avec les Castors d’Acton Vale.

Denis Lamontagne se joint aux Guerriers

Les Guerriers junior élite viennent d’ajouter un gros morceau à leur organisation : Denis Lamontagne, ancien lanceur étoile des Castors d’Acton Vale.

Lamontagne, qui a été élu au Temple de la renommée de la Ligue de baseball majeur du Québec à l’automne, sera directeur des opérations baseball. Il travaillera en collaboration avec le directeur général Mathieux Rochefort, qui reste en poste et qui, dans l’organigramme des Guerriers, sera en haut de Lamontagne.

« Nous sommes très fiers, a lancé le président des Guerriers, François Giasson. Denis connaît son baseball, il a des contacts partout et il va donner un gros coup de main à Mathieux. D’ailleurs, c’est Mathieux lui-même qui a suggéré le nom de Denis lorsque nous avions des discussions au sujet de la prochaine saison. »

Lamontagne, qui habite Sainte-Julie, était jusqu’à récemment directeur général des Ducs de Longueuil, avec lesquels son fils Déric évolue. Mais de sérieux conflits avec la haute direction de l’équipe ont mené à son départ.

« Denis va travailler au recrutement, il va donner son opinion à Mathieux lorsqu’il sera question de transiger, il va donner un coup de main aux entraîneurs, etc., a repris Giasson. Bref, il sera impliqué dans toutes les opérations baseball. On veut profiter de ses connaissances au maximum. »

Après avoir conservé une fiche de 17 victoires et 26 défaites, les Guerriers ont poussé les Cards de LaSalle à la limite de sept matchs en séries éliminatoires la saison dernière. Grâce aussi à la rencontre qu’ils ont disputée face à l’équipe cubaine junior, ils ont réussi à susciter à nouveau l’intérêt pour le baseball à Granby. La nomination de Lamontagne­, un homme de baseball crédible, permettra à l’organisation de continuer à surfer sur une vague positive.

Du potentiel

Denis Lamontagne a participé à la fondation des Castors d’Acton Vale, une des meilleures organisations de baseball, toutes catégories confondues, au Québec­. Et il s’amène à Granby en voulant appliquer ce qu’il a appris à Acton.

« Les Guerriers ont un gros potentiel, a-t-il commencé par dire. Ils évoluent dans un beau stade et dans un marché fort intéressant avec la présence d’un quotidien et d’une station de radio. Puis, sur le terrain, il y a des bases intéressantes qui ont été jetées la saison dernière. Granby a ce qu’il faut, à mon avis, pour faire les choses de façon professionnelle. Et si on fait les choses de manière professionnelle, sur le terrain comme dans l’emballage, les amateurs vont suivre. »

Lamontagne est déjà à l’œuvre, lui qui a commencé à travailler sur le repêchage de la LBJEQ, qui aura lieu prochainement.

« On veut des joueurs qui veulent jouer chez nous et qui vont s’amener à Granby avec enthousiasme », a-t-il expliqué.

Par ailleurs, les Guerriers n’ont pas encore confirmé que les entraîneurs Yannick Parent, Malcolm­ Gardner et Martin Jacques seront de retour en version « comité » la saison prochaine. Certains chuchotent que Parent pourrait être nommé gérant.