Tristan Belliveau n’a pas réussi à se rendre jusqu’au filet des Rangers sur cette séquence.

Défaite des Inouk: Bergeron en a assez

La saison est encore jeune, mais il faudra manifestement s’y faire. Non, il n’y aura rien de facile, cette saison, pour les Inouk. Rien, rien…

Face aux Rangers de Montréal-Est, qui sont débarqués à Granby avec deux petites victoires en neuf matchs, les Inouk se sont inclinés 4-3 en prolongation. Et c’est sous les huées des quelque 300 spectateurs présents au centre sportif Léonard-Grondin que les Granbyens ont quitté la patinoire.

Seul dans son petit bureau après le match, l’entraîneur Patrick Bergeron avait du feu dans les yeux. Oui, il en a assez.

« Il y a des gars dans cette équipe qui ne comprennent rien ni du cul ni de la tête, a-t-il lancé, hors de lui. Et il y a des gars qui pensent qu’ils ont un statut, qui se pensent au-dessus de leurs affaires et qui ne font absolument pas le travail. Là, je suis vraiment, vraiment tanné ! »

Et Bergeron n’avait pas fini.

« On a un système de jeu et il y a des gars qui ne veulent simplement pas l’acheter. Lorsque le match commence, ils ont tout ce qu’il faut pour avoir du succès. Mais ils ne veulent rien savoir ! »

Les Inouk, qui ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs, ont l’air trop souvent désorganisés sur la patinoire. Vendredi, ils ont encore accordé 45 lancers. En troisième période, les Rangers ont dominé 19-2 au chapitre des tirs !

« Il va y avoir des changements, je vous le garantis, a repris Bergeron. Il y a des gars qui ne prendront pas l’autobus pour Gatineau dimanche, je vous le jure ! »

Bergeron n’a jamais voulu identifier personne. Mais il ne faut pas être un grand expert en hockey pour comprendre que le poste de Jesse Belzil, 20 ans, est en danger. Le défenseur a connu un autre match très difficile, étant notamment directement responsable du but qui a permis aux Rangers de créer l’égalité 3-3 en fin de troisième.

Les Inouk ont maintenant une fiche très ordinaire de cinq victoires, quatre défaites et deux défaites en bris d’égalité. Et ce n’est pas une performance comme celle de vendredi, après l’horreur d’il y a une semaine face au Titan de Princeville, qui va ramener les gens au centre sportif Léonard-Grondin.

Frustration

Mais on peut vous assurer une chose : les joueurs ne s’en foutent pas. Il y avait énormément de frustration lorsque les Inouk ont quitté la glace après que Christophe Bohémier, avec son deuxième but du match, ait marqué à 2:27 minutes de la prolongation sur un tir des poignets.

Dans la défaite, Marc-Antoine Dufour n’a rien eu à se reprocher. En fait, il a sauvé l’équipe d’une défaite gênante.

Thomas Fredette (il a ajouté une passe), Jacob Graveline et Cédrick Côté ont enfilé les buts des Inouk. Pour Côté, un ancien du programme de hockey de Massey-Vanier, il s’agit d’un deuxième but en autant de matchs, lui qui a le statut de joueur affilié et qui joue normalement dans le… junior A.

Ça prend bien une bonne nouvelle à quelque part…

LES INOUK EN BREF

Blessé à une épaule, Frédéric Abraham a raté une troisième rencontre de suite. Mais il devrait être de retour le week-end prochain… Pour la deuxième fois cette saison à Granby, Élizabeth Mantha était l’une des deux arbitres en devoir. Mme Mantha, en passant, est la sœur d’Anthony Mantha, des Red Wings de Detroit.