Stéphane Mondou, actuel DG associé et gouverneur des Cobras de Terrebonne de la LHJAAAQ

De choses et d’autres sur la planète hockey

CHRONIQUE / Le monde du hockey étant un bien petit monde au Québec, il m’arrive de faire de belles rencontres au fil de mes escapades dans les différents arénas de la province.

J’ai croisé récemment lors d’un match, Doug « Dougie » Hayward, le grand manitou de l’arbitrage au Québec, accompagné du superviseur Jean-Pierre « Pia » Désaulniers. Les deux hommes scrutaient à la loupe certains jeunes pouvant constituer une relève à Eric Furlatt, Michel Cormier Jr., Marc Joanette et Justin St-Pierre, maintenant officiels ou juges de lignes dans la LNH, tous passés par les différents circuits de hockey mineur au Québec. 

En jasant quelques minutes avec « Pia », qui en plus d’avoir été un brillant officiel dans la LHJMQ durant de nombreuses saisons fut mon enseignant d’éducation physique au Collège Laflèche de Trois-Rivières, je me suis aperçu qu’il n’y a pas que son homologue Richard Trottier (responsable de l’arbitrage dans la LHJMQ) qui ait le jeune juge de lignes Jérémy Faucher de Cowansville en très haute estime. « Tu le vois comme moi que le p’tit Faucher progresse vraiment ! En plus d’être coachable, son niveau de maturité m’impressionne. Je crois qu’il est effectivement promu à un bel avenir. »

Lorsque ces éloges viennent de la bouche de Jean-Pierre, on ne peut que le croire, lui qui en a vu d’autres…

Parlant de « Pia », il semblerait que l’arthrose se soit emparée de sa hanche ainsi que de ses genoux, lui qui a toujours pris un soin jaloux de sa condition physique. « Ça faisait 48 ans que je courrais tous les jours, mais là, je n’ai eu d’autres choix que celui d’arrêter, du moins pour un moment. »

Bien entendu, je ne peux que lui souhaiter une guérison des plus hâtives, lui qui en plus d’avoir toujours été l’un de mes préférés fut, dans un passé pas si lointain, l’un des coéquipiers de mon père avec la défunte équipe de hockey du Vert et Or, version années 1960, du Séminaire de Trois-Rivières. 

*****

Toujours dans le domaine de la santé, je souhaite également un prompt rétablissement à mon vieux chum Stéphane Mondou, ancien DG de nos Inouk et actuel DG associé ainsi que gouverneur des Cobras de Terrebonne de la LHJAAAQ, lui qui s’est récemment fait enlever la vésicule biliaire. 

Fallait le voir l’autre soir à Saint-Eustache, s’amener de peine et de misère dans les gradins de l’aréna Florian-Guindon, lui qui ne voulait rien manquer de l’action malgré le fait qu’il venait tout juste de sortir de l’hôpital... Il n’y a pas que Molson qui salue « les vrais » ! Et Mondou, avec lequel j’ai effectué mes premiers pas dans la LHJMQ il y a exactement 30 ans, en est tout un. 

Mikaël Huchette, un espoir des Gaulois midget AAA de Saint-Hyacinthe

Comme il faisait bon de retrouver l’autre soir au Sportium du Collège Charles-Lemoyne un autre de mes vieux compagnons d’armes, Christian Vermette, l’actuel adjoint au directeur-gérant et dépisteur-chef des Remparts de Québec. Il était accompagné par son DG, Patrick Roy. Les deux hommes étaient évidemment venus épier le jeune Mikael Huchette de Saint-Hyacinthe, porte-couleur des Gaulois midget AAA de l’endroit, que les Remparts avaient sélectionné en 5e ronde lors du dernier repêchage de la LHJMQ. Le hic, c’est que le jeune Huchette aurait déjà signé une lettre d’intention avec les dirigeants de l’Université du Maine, lui qui devrait rejoindre leurs rangs en vue de la saison 2021-2022. Toutefois, avant de s’y retrouver, le centre droitier de 6’02 et de 187 livres aurait aussi exprimé le désir d’évoluer dans le circuit junior américain de la USHL pendant deux saisons. Quand on connaît les talents de négociateur de Patrick Roy, le tout jumelé à sa ténacité hors du commun, il ne faudrait pas se surprendre de voir Huchette aboutir à Québec en septembre prochain. Patrick ayant déjà réussi l’exploit plus tôt cette saison d’enrégimenter la jeune sensation James Malatesta, un ex-porte-couleur des Lions du Lac St-Louis qui avait lui aussi averti toutes les formations du circuit Courteau de son désir de poursuivre sa carrière chez nos voisins du Sud.

Et quand on voit Malatesta performer cette année, lui qui était le premier buteur (22) et le deuxième marqueur (38 points) de sa formation en date de jeudi, on se dit que Pat vient encore de tirer un lapin de son chapeau. Réussira-t-il à attirer le jeune Huchette à Québec ? Si j’avais un vieux 2 $ à parier, je dirais que oui. D’autant plus que son bon ami Nathan Gaucher, l’un des anciens coéquipiers d’Huchette avec les Gaulois en 2018-2019, a été le premier choix des Diables Rouges en juin dernier… 

*****

La semaine prochaine, je vais vous faire le compte-rendu de certains échos émanant de plusieurs de mes conversations avec des hommes de hockey rencontrés lors du deuxième et dernier Défi midget espoir qui s’est déroulé la semaine dernière dans les Basses-Laurentides.