« C’est décevant puisque j’ai adoré ces deux saisons passées avec les Huskies, mais il n’y a personne de mort et la vie continue », a expliqué David Lapierre, à qui il restait encore une année au contrat qui le liait à l’équipe de la LHJMQ.

David Lapierre congédié par les Huskies

David Lapierre ne sera pas de retour à titre d’entraîneur adjoint des Huskies de Rouyn-Noranda cette saison. Il a été congédié par Mario Pouliot, nouvel entraîneur en chef et directeur général de l’équipe.

Lapierre a appris la nouvelle le 7 août, mais l’information n’a été confirmée officiellement que mardi soir. Joint en Abitibi mercredi matin, l’ex-entraîneur des Inouk était en train de faire des boîtes, lui qui va quitter la région début septembre.

En entrevue à l’hebdomadaire Le Citoyen, Pouliot a décrit Lapierre comme « une bonne personne, quelqu’un de vaillant », mais il a ajouté que « le fit n’était pas là ».

« C’est décevant puisque j’ai adoré ces deux saisons passées avec les Huskies, mais il n’y a personne de mort et la vie continue », a expliqué Lapierre, à qui il restait encore une année au contrat qui le liait à l’équipe de la LHJMQ.

Lapierre et Pouliot ne s’étaient rencontrés qu’une seule fois, soit le 17 juillet. Et le nouveau patron du département hockey des Huskies avait alors assuré le Granbyen qu’ils allaient travailler ensemble en 2018-2019.

« Je pense que Mario avait davantage d’affinités avec Marc-André Bourdon, un joueur qu’il a dirigé dans les rangs midget AAA et junior majeur, ainsi qu’avec Dany Sabourin (qui étaient déjà adjoints chez les Huskies). C’est lui le patron et il a le droit de travailler avec qui il le veut. La LHJMQ, qu’on le veuille ou non, ça demeure une business. »

Lapierre avait été embauché il y a deux ans par Gilles Bouchard, qui a quitté Rouyn-Noranda au cours de l’été afin d’accepter un poste d’adjoint à l’entraîneur Benoit Groulx avec le Crunch de Syracuse, dans la Ligue américaine.

« Je remercie encore Gilles de m’avoir donné ma première chance dans la LHJMQ. J’ai beaucoup appris à ses côtés (il lui a même laissé diriger huit matchs) et je sais maintenant que j’ai ce qu’il faut pour être un bon entraîneur dans la LHJMQ. Bien sûr, j’espère revenir dans le circuit Courteau un jour. »

Avec le Noir et Or de Mortagne

Mais voilà, David Lapierre ne sera pas resté sans emploi très longtemps. Après la fête du Travail, il va se joindre au personnel du programme sports-études du Noir et Or de l’école secondaire de Mortagne de Boucherville. Il sera notamment entraîneur adjoint de l’équipe midget espoir.

« Ce sera un emploi à temps plein, comme avec les Huskies, a-t-il souligné. Je me joins à un des meilleurs programmes de sports-études au Québec et je serai entouré de gens très compétents, des gens qui partagent mes valeurs. Je me considère très chanceux d’avoir reçu cette belle offre. »

Les Huskies vont honorer le contrat de Lapierre jusqu’à la fin.

« Le propriétaire Jacques Blais a été chic avec moi, il m’a même offert un emploi dans ses entreprises à l’extérieur du hockey. Je n’ai rien à redire. »

Lapierre, sa conjointe Véronique et leurs trois enfants vont s’établir à Saint-Hyacinthe, d’où est originaire la dame.